Le Septième jour de Saint-Malo (1959) Paul Mesnier

Pays de productionFrance
Sortie en France 1960
DistributeurDocuments cinématographiques (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Septième jour de Saint-Malo" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPaul Mesnier
ScénaristePaul Mesnier
DialoguisteJean Michaud
Société de production Société Le Septième Jour
Société de production COGECO - Compagnie Générale de Commerce et de Technique (Saint-Maur)
Directeur de la photographieMarcel Weiss
Ingénieur du sonJean-René Lecocq
Compositeur de la musique originale Louiguy
MonteurBruno Negri

générique artistique

Roland Lesaffre(François)
Andrée Servilange(Mme Picard)
Jean-Pierre Kérien(Le maire de Saint-Malo)
Annie Andrel(Yvonne)
Reinhardt Kolldehoff(Von Sullock)
Jean-Pierre Kalfon
Alain Bouvette
Cécile Eddy
Tania Florey(Tania)
René Hiéronimus
Kim(l'Indochinois)
Charles Lemontier
Jean-Pierre Lituac
Jean Michaud(Jean)
Albert Michel
Lina Roxa
Alan Scott(Tony)
Jean-Pierre Zola(le directeur du cabaret)

Bibliographie

Synopsis

Août 1944. Un jeune officier britannique Tony, accompagné par François, un guide malouin, débarque dans Saint-Malo encore occupée pour entrer en liaison avec le réseau de résistance « Juvénile ». Mais les deux hommes se trouvent pris dans la rafle générale ordonnée par le capitaine Offmann, commandant la Place de Saint-Malo. En effet, pour éviter une insurrection, tous les hommes de seize à soixante-cinq ans sont internés à Fort National, un îlot relié à la terre par une bande de sable, recouverte à marée haute. Une Alsacienne, Mme Solange, est secrétaire du commandant qui est très satisfait de ses services et qui, de plus, paraît se laisser prendre à son charme. Elle aussi apprécie les qualités de son chef et use de son influence pour lui démontrer l'inutilité d'une défense acharnée de Saint-Malo, pourtant ordonnée par les autorités supérieures. Les jeunes femmes s'ingénient à ravitailler de leur mieux les hommes, prisonniers au Fort. Pendant ce temps, Tony et François poursuivent leur enquête pour retrouver celui qui pourrait être leur correspondant du réseau. Ils trouvent enfin celui qu'ils cherchent et obtiennent les renseignements qui leur manquaient. Après un bombardement pendant le transport des blessés, les deux amis peuvent s'enfuir. Le septième jour, tandis que la ville brûle, les civils rejoignent les troupes alliés. Et, enfin, le commandant du camp se rend aussi et rend les armes. Mme Solange le suit des yeux, profondément émue de le voir partir. On apprendra que Mme Solange était une résistante de premier plan : Solange Picard.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation