Le Samouraï (1967) Jean-Pierre Melville

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France25 octobre 1967
Procédé image35 mm - Couleur
Durée95 mn
DistributeurPathé Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Samouraï" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Pierre Melville
Assistant réalisateurGeorges Pellegrin
ScénaristeJean-Pierre Melville
ScénaristeGeorges Pellegrin
Auteur de l'oeuvre originaleJoan McLeodd'après le roman "The Ronin"
AdaptateurJean-Pierre Melville
AdaptateurGeorges Pellegrin
DialoguisteJean-Pierre Melville
DialoguisteGeorges Pellegrin
Société de production Filmel (Paris)
Société de production C.I.C.C. - Compagnie Industrielle et Commerciale Cinématographique
Société de production Fida Cinematografica (Roma)
ProducteurRaymond Borderie
Producteur déléguéEugène Lépicier
Distributeur d'origine Prodis
Directeur de la photographieHenri Decae
CadreurJean Charveinen studio
CadreurHenri Decaeen extérieur
Ingénieur du sonRené Longuet
Compositeur de la musique originaleFrançois de Roubaix
DécorateurFrançois de Lamothe
MonteurMonique Bonnot
MonteurYolande Maurette
ScriptBetty Elvira

générique artistique

Alain Delon(Jeff)
Nathalie Delon(Jane)
François Périer(le commissaire)
Cathy Rosier(Valérie)
Jacques Leroy(l'homme de la passerelle)
Jean-Pierre Posier(Olivier Rey)
Catherine Jourdan(la dame du vestiaire)
Michel Boisrond(Wiener)
Robert Favart(le barman)
Maria Maneva(la jeune fille au chewing-gum)
Carlo Nell(le deuxième inspecteur)
Roger Fradet(le premier inspecteur)
André Thorent(un policier)
Gaston Meunier(le maître d'hôtel)
Jack Léonard(Garcia)
Georges Casati(Damolini)
Ari Aricardi(un joueur de poker)
Pierre Vaudier(le premier policier)
Robert Rondo(le troisième policier)
Guy Bonnafoux(un joueur de poker)
André Salgues(l'homme du garage)
Maurice Magalon(le deuxième policier)
Roland Catalano(un inspecteur)
Carl Lechner(le sosie de Jeff)
André Garret(le garagiste)
Jean Gold(un client du Martey's)
Tony Roedel(un inspecteur)
Georges Billy(un client du Martey's)
Adrien Cayla-Legrand(un client du Martey's)
Raymond Pierson(un client du Martey's)
Gilbert Servien(un inspecteur)
Édouard Francomme(un voisin de Jeff)
Jacques Deschamps(l'employé de police)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Jef est un tueur à gages. Tout ce qui l'entoure est dépouillé comme un repaire d'où le félin ne sort que pour tuer. Un seul complice collabore à toutes les aventures : un bouvreuil, dont la cage occupe le centre de la pièce sordide où habite l'homme. Quand Jef est dehors, c'est son affaire, mais s'il arrive quelque chose chez lui pendant son absence, le bouvreuil s'énerve, perd ses plumes, éparpille ses graines et le « patron » saura qu'il faut se méfier. « Il n'y a pas de solitude plus profonde, nous dit-on en exergue du film, que celle du Samouraï, si ce n'est celle du tigre dans la jungle ». Le Samouraï-tigre exécute le propriétaire d'un night-club. Tout se passe méthodiquement après que l'alibi ait été minutieusement réglé. « Je ne perds jamais, jamais vraiment » affirme-t-il dans le tripot où on l'arrête, parmi des centaines d'autres suspects, pour vérification d'identité. L'inspecteur est battu à l'enquête. Les personnes qui auraient pu voir Jef au night-club le soir du crime ne le reconnaissent pas, sauf la pianiste qui déclare, malgré cela, qu'elle ne le reconnaît pas. Quant à l'alibi, il est intangible. Mais la personnalité du tueur est trop forte pour laisser l'inspecteur sur sa faim. Il fait poser un talkie-walkie dans le repaire du tigre, mais le bouvreuil évente le piège. Alors, la police traque le fauve dans la jungle du métro, sans succès. Le gang qui l'avait chargé de supprimer le propriétaire du night-club essaie aussi de l'éliminer mais en vain, si bien qu'on lui confie, pour deux autres millions, le soin de supprimer un autre gêneur. Voitures de surface, équipes de sous-sol resserrent le filet de la police. Dans toutes les chasses au tigre, le tigre meurt mais un samouraï ne meurt que lorsqu'il le veut. Il suffit à Jef de retourner au night-club et de lever son revolver sur la planiste pour tomber, avant qu'il n'ait tiré, sous les coups de teu des policiers qui le suivaient pas à pas. Sous la menace, la planiste était restée d'un calme impressionnant ; devinait-elle ce qui allait se passer ? Les tigres ne peuvent aimer les planistes mais un samouraï peut décider de mourir aux pieds d'une femme qu'il aime d'un amour impossible. Un inspecteur ouvre le revolver de Jef ; il n'était pas chargé.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Videos

EditeurArtists International
DistributeurArtists International
Annee2005
VersionVersion originale sous titrée
FormatDVD - ZONE 1 (Etats-unis/Canada)
CollectionThe Criterion collection
PaysEtats-Unis
Nb/coul.Coul.
Durée101 minutes
EditeurPolyGram Vidéo (Antony)
DistributeurPolyGram Vidéo (Antony)
Annee1981
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée105 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 19 juin 1967
Fin : 05 août 1967

Lieux de tournage