Fucking Fernand (1987) Gérard Mordillat

Pays de productionFrance ; République fédérale d'Allemagne
>> Rechercher "Fucking Fernand" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGérard Mordillat
Assistant réalisateurAngelo Pastore
Assistant réalisateurSuzel Gaillard
ScénaristeGérard Mordillat
ScénaristeJean Aurenche
ScénaristeVéra Belmont
Auteur de l'oeuvre originaleWalter Lewino
DialoguisteGérard Mordillat
Société de production Les Films A2 (Paris)
Société de production Stephan Films (Paris)
Société de production UGC - Union Générale Cinématographique
Société de production Ice Films
Société de production Slav 1
Producteur déléguéVéra Belmont
Distributeur d'origine UGC - Union Générale Cinématographique
Directeur de la photographieJean Monsigny
CadreurLaurent Chevallier
Ingénieur du sonAlain Sempé
Compositeur de la musique originaleJean-Claude Petit
DécorateurJacques Bufnoir
DécorateurPatrice Renault
MonteurNicole Saunier

générique artistique

Thierry Lhermitte(Fernand)
Jean Yanne(André Binet)
Martin Lamotte(La Fouine)
Charlotte Valandrey(Lily)
Marie Laforêt(Lotte)
Hark Bohm(von Schaltz)
Patrice Valota(Vigneault)
Claude Evrard(Mercier)
Pascale Roberts(Marie-Thérèse)
Françoise Michaud(soeur Cécile)
Eléonore Hirt(Mme Vincent)
Zabou(prostituée)
Lionel Rocheman
Isabelle Maltese
Nicolas Philibert

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Fernand le Bâtard, 30 ans, aveugle et descendant d'une grande famille de lunetiers, a été confié depuis l'enfance à une institution religieuse où il ne pense qu'à une chose: perdre son pucelage. André Binet, ancien boucher et repris de justice, tente d'échapper à l'inspecteur La Fouine qui veut sa peau. Il profite d'un bombardement et de la panique générale pour se joindre aux aveugles qui fuient leur institution. C'est ainsi qu'il rencontre Le Bâtard qui ne va plus le lâcher d'une semelle. Ils font route commune vers le Sud, et arrivent dans un village occupé par les Allemands et les Miliciens. Binet y retrouve son amour d'enfance, Lotte, son institutrice, Madame Vincent et toutes les filles de sa classe. Ce joli monde tient le bordel du lieu où Binet et Le Bâtard, tout émoustillés, se réfugient. Ils découvrent que si Lotte reçoit le Général von Schaltz, elle cache aussi un Anglais qui organise la Résistance. Quant à Fernand, il s'éprend de la jolie Lily et lorsqu'il s'aperçoit que von Schaltz tourne autour d'elle, il le tue. Le corps est découpé en morceaux et transporté par Le Bâtard et Binet dans des valises récupérées par un couple se livrant au marché noir. Fernand et Binet sont arrêtés par La Fouine et le corps de von Schaltz aboutit sous la forme de rôti au banquet donné par les Miliciens. Les deux compères s'échappent de nouveau et Le Bâtard voit enfin exaucé l'un de ses désirs: il passe la nuit avec Lily. Tout irait pour le mieux si La Fouine, perspicace, n'investissait pas le bordel et ne menaçait pas d'en brutaliser les occupants. Dans la confusion la plus totale, Lily, Le Bâtard et Binet prennent la poudre d'escampette, mais Lily est tuée... A la Libération, Fernand et Binet sont décorés pour services rendus à la patrie. D'aveugle, Le Bâtard est devenu borgne: Binet lui a généreusement fait don d'un de ses yeux.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurUnion Cinématographique
DistributeurFilm Office (Neuilly sur Seine)
Annee1998
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée89 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)50213
Nombre de salles de sortie (Paris)28
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)7
Nombre d'entrée première semaine (Paris)26923