Y a-t'il un Français dans la salle ? (1982) Jean-Pierre Mocky

Pays de productionFrance
>> Rechercher "Y a-t'il un Français dans la salle ?" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Pierre Mocky
Assistant réalisateurPascal Bauemler
Assistant réalisateurÉtienne Méry
Auteur de l'oeuvre originaleFrédéric Dardd'après le roman "Y a-t'il un Français dans la salle ?"
AdaptateurJean-Pierre Mocky
AdaptateurFrédéric Dard
DialoguisteFrédéric Dard
DialoguisteJean-Pierre Mocky
Société de production Belstar Productions (Paris)
Société de production Marianne Productions (Paris)
Société de production UPF - Uranus Productions France (Paris)
Producteur déléguéJacques Dorfmann
Directeur de productionHugues Nonn
Distributeur d'origine CIC - Cinema International Corporation
Directeur de la photographieMichel Kelber
Ingénieur du sonLuc Perini
Compositeur de la musique originaleRoger Loubet
DécorateurPatrice Mercier
MonteurMarco Cavé
MonteurJean-Pierre Mocky
MonteurCatherine Renault

générique artistique

Victor Lanoux(Horace Tumelat)
Jacques Dutronc(Eric Plante)
Marion Peterson(Noëlle Réglisson)
Jacqueline Maillan(Mme Flück)
Jean-François Stévenin(Paul Pauley)
Jean-Luc Bideau(inspecteur Serruti)
François Cavanna(Malgencon, amant d'Adélaïde)
Jacques Dufilho(le maître-chanteur séquestré)
Andréa Ferreol(Georgette Réglisson)
Alain Fourès(Mireille, concubin de Pauley)
Michel Galabru(Victor Réglisson)
Gérard Hoffman
Dominique Lavanant(Ginette Alcazar)
Henri Poirier(Jérôme Alcazar)
Alexandre Rignault(oncle Eusèbe)
Emmanuelle Riva(Adelaïde Tumelat)
Jean-Claude Romer(infirmier)
Dominique Zardi(syndicaliste)

Bibliographie

Synopsis

Ancien ministre, président d'un puissant parti politique, Horace Tumelat, s'il n'est pas toujours respectable, est du moins un homme respecté. Adulé même parfois. En particulier par sa secrétaire, Ginette Alcazar, qui se glisserait bien volontiers tous les jours dans son lit. C'est elle qui, un matin, annonce la nouvelle au président: Eusèbe, son vieil oncle Eusèbe, a été retrouvé pendu dans son pavillon de banlieue. Cette mort est pour Tumelat l'occasion d'une double rencontre: celle de Noëlle Réglisson, la fille de la femme de ménage de son oncle, adorable personne qu'il se met à aimer d'un amour profond et sincère, et celle d'un vieil homme, séquestré depuis dix-huit ans dans la maison par Eusèbe afin d'éviter qu'il ne fasse des révélations sur Tumelat dont il connaît le passé peu glorieux. L'existence de Tumelat se trouve alors bouleversée. Et peu importe la kyrielle de personnages qui gravitent autour de lui pour faire la lumière sur ce suicide et se repaître de sa vie privée: Pauley, policier brutal, obsédé sexuel, qui terrorise par ses fantasmes une voisine d'Eusèbe, Madame Flück, qui pourrait bien avoir vu quelque chose; Plante, photographe véreux, qui a réellement vu quelque chose; Serruti, commissaire minable qui ne voit jamais rien; ou Réglisson père, communiste convaincu, qui n'a jamais rien compris de sa vie. Tumelat, grâce à Noëlle, s'achemine peu à peu vers la pureté idéale. Et il fait part de son prochain mariage avec elle,avant de dénoncer, dans un discours mémorable, les combines et les compromissions politiques. Jalouse, Ginette Alcazar, qui a empoisonné son mari pour les beaux yeux de son patron, met le feu au pavillon d'Eusèbe. Les pompiers en ressortent Noëlle affreusement brûlée. Et ils n'y ont trouvé personne d'autre.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)236798
Nombre de salles de sortie (Paris)26
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)19
Nombre d'entrée première semaine (Paris)86853