Peau d'espion (1966) Edouard Molinaro

Pays de productionFrance ; République fédérale d'Allemagne ; Italie
Sortie en France 1967
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Peau d'espion" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurEdouard Molinaro
ScénaristeEdouard Molinaro
ScénaristeJacques Robert
Auteur de l'oeuvre originaleJacques Robert
DialoguisteEdouard Molinaro
DialoguisteJacques Robert
Société de production S.N.E.G. - Société Nouvelle des Établissements Gaumont
Société de production Eichberg-Film GmbH (Berlin)
Société de production Franca Film (Roma)
Directeur de productionIrénée Leriche
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieRaymond Lemoigne
Ingénieur du sonJean Labussière
Compositeur de la musique originaleJosé Berghmans
DécorateurRobert Clavel
DécorateurOlivier Girard
MonteurRobert Isnardon

générique artistique

Louis Jourdan(Charles Beaulieu)
Senta Berger(Sandra)
Bernard Blier(Le comandant Rhome)
Edmond O'Brien(Arys Sphax)
Fabrizio Capucci(Cecil)
Gamil Ratib(Belloume)
Giuseppe Adobatti(Moranez)
Anna Gaël(Kiki)
Charles Millot(joueur de poker)
Patricia Scott(La Nordique)
Pierre Dumayet(dans son propre rôle)
Gehrard Borman
Axel Ganz
Marie Noël
Jean Rupert
Peter Martin Urtel

Bibliographie

Synopsis

Romancier sans succès, désabusé par la guerre d'Algérie et désargenté par son imprudence au jeu, Charles Beaulieu se laisse séduire par le charme pulpeux de Sandra Sphax, puis par les propositions substantielles de son ancien camarade Rhome qui travaille pour le contre-espionnage français. Il accepte de se laisser introduire chez Arys Sphax, le mari de Sandra, pour surveiller ses agissements. Les services spéciaux ont tout lieu de croire, en effet, que ça dernier, éditeur d'art, n'a pas attiré chez lui sans intentions un éminent physicien, Henri Banck et redoutent que celui-ci ne soit sous peu expédié vers l'Est. En fait, Charles découvre rapidement que ces craintes sont fondées : Banck, pour qui il éprouve beaucoup d'amitié, lui révèle ses affinités politiques avec le communisme chinois et Charles comprend qu'il n'est pas question d'enlèvement puisque Banck partira de son plein gré pour Pékin. C'est Arys qui organise ce départ, profitant de ces sympathies idéologiques pour en tirer un énorme profit. Rhome donne à Charles, qui s'est rendu avec les Sphax à la réception officielle de Banck à l'Université de Heidelberg, la consigne d'abattre celui-ci avant qu'il ne s'envole vers le Caire, première étape prévue vers l'Extrême-Orient. Charles, déchiré entre l'amitié et le devoir, apprend alors de Sandra, qui l'aime, qu'elle n'est pas la femme de Sphax. Celui-ci sachant que les Services Spéciaux ne laisseraient pas filer Banck, a lui-même choisi, faisant confiance à sa séduction, celui qui serait pour cette raison désigné par Rhome pour supprimer le savant. Connaissant le tueur, ce serait alors un jeu de s'en débarrasser. Le jour du départ pour Le Caire arrive. C'est Rhome lui-même qui, voyant la répugnance de Charles à tuer Banck, même transfuge, tente à l'aéroport d'abattre le savant mais il est blessé par un homme de Sphax. Dans l'avion dont le décollage a été retardé, Charles convainc Banck, malgré la présence de Sphax et le regard suppliant de Sandra, qu'il a été le jouet de trafiquants et d'espions.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 28 septembre 1966
Fin : 26 novembre 1966