La Main chaude (1959) Gérard Oury

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1960
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "La Main chaude" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGérard Oury
Assistant réalisateurAndré Fey
ScénaristeGérard Oury
ScénaristeJean-Charles Tacchella
ScénaristeJean-Charles Pichon
DialoguisteGérard Oury
DialoguisteJean-Charles Pichon
Société de production Franco-London-Film (Paris)
Société de production Les Films Gibé (Paris)
Société de production Mira Film (Roma)
ProducteurHenry Deutschmeister
ProducteurJoseph Bercholz
Directeur de productionLéon Canel
Directeur de la photographieAndré Villard
Ingénieur du sonJean Bonnafoux
Compositeur de la musique originaleMaurice Jarre
DécorateurRobert Clavel
MonteurPaulette Robert
ScriptHelly Sterian
RégisseurRoger Knabe
Conseiller techniqueDaniel Vronecki

générique artistique

Jacques Charrier(Michel)
Macha Méril(Yvette)
Franca Bettoja(Christiane)
Paulette Dubost(Lise)
Alfred Adam(Jean Lécuyer)
Alfred de Turris(Norbert)
Rina Franchetti(la mère d'Yvette)
Dominique Davray(la fille)
Christian Brocard
Jean-Pierre Zola
Annick Allières
Magdeleine Bérubet
Roland Piguet
Hélène Tossy

Bibliographie

Synopsis

Mme Lacoste, veuve quinquagénaire, fait la connaissance de Jean Lécuyer, homme d'une quarantaine d'années, qui vient en même temps qu'elle mettre son chat en pension. Lécuyer s'attire vite la sympathie de la veuve, à qui il emprunte 100 000 francs pour envoyer son jeune fils malade à la campagne. En réalité, Lécuyer n'a pas de fils malade. Les 100 000 francs sont destinés à sa jeune maîtresse qui lui a demandé cette somme pour « faire-passer-1'enfant-qu'elle-attend-de-lui ». En réalité, la jeune maîtresse de Lécuyer n'attend pas d'entant et n'aime pas son amant. Elle a besoin de cette somme pour la remettre au garçon dont elle est amoureuse et qui lui a demandé l'argent pour acheter le scooter qui leur permettra de partir ensemble. En réalité, le garçon dont elle est amoureuse, Michel, n'a pas besoin de cet argent pour acheter le scooter, et il ne l'aime pas. Michel voulait 100 000 francs pour partir avec une « fille riche » qu'il espère épouser. En réalité, la prétendue fille riche n'est que la fille de la concierge, qui se fait passer pour celle dont elle a emprunté le nom et qui habite son immeuble, à seule fin d'appâter Michel qui sans cela, n'aurait pas levé les yeux sur elle.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation