Trafics dans l'ombre (1963) Antoine d' Ormesson

Pays de productionFrance
Sortie en France 1964
>> Rechercher "Trafics dans l'ombre" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAntoine d' Ormesson
ScénaristeAntoine d' Ormesson
DialoguisteAntoine d' Ormesson
Société de production Sumer Films (Paris)
Directeur de productionAntoine Maestratti
Directeur de la photographieGeorges Barsky
Ingénieur du sonLouis Hochet
Compositeur de la musique originaleAntoine d' Ormesson
MonteurColette Harel
Coopérateur techniquePierre Lary

générique artistique

Michel Auclair(Philippe)
Anne Doat(Anita)
Joe Davray(Giunelli)
Claudine Coster(Marianne)
Alain Quercy(Claude)
Marc Bonseignour(un tueur)
Robert Chevrigny(Inspecteur Leprince)
Christiane Dancourt(la secrétaire)
Gisèle Grimm(Mme Giunelli)
Gabriel Jabbour(Lamorie)
Jo Labarrère(l'autre tueur)
Richard Saint-Bris(Commissaire Martel)
Michel Toiret(le pompiste)
Hugues Wanner(le directeur)
Jean-Pierre Zola(l'oncle)

Bibliographie

Synopsis

Un vol de codéine a été commis dans le laboratoire pharmaceutique où travaille Philippe Calaro. La police enquête et demande au jeune ingénieur chimiste de rester à sa disposition, car un de ses employés directs est soupçonné. Rentrant d'une soirée passée avec une amie qu'il doit renoncer à accompagner en voyage à cause de cette affaire, il découvre dans le coffre arrière de sa voiture le cadavre d'un inconnu. Affolé, et sans réfléchir à son imprudence, il se débarrasse de l'encombrant et inerte passager dans les bois de St-Cloud. Après le départ de l'avion de son amie qu'il a conduit à Orly, il est accosté par une jeune fille qui lui dit connaître le mort de la veille au soir et le supplie de la rejoindre dans le car d'Air France afin de brouiller la filature dont il est l'objet. Intrigué, il suit ses instructions et elle lui révèle qu'il est la victime d'une bande de trafiquants ; ils ont jeté leur dévolu sur lui pour endosser le meurtre de l'un des leurs, Giunelli. Elle a été la secrétaire de celui-ci et a dû travailler par force pour la bande à qui elle avait eu recours pour procurer de la drogue à son père. Giunelli possède dans son coffre-fort des papiers compromettants pour elle et elle propose à Philippe de l'innocenter en déposant en sa faveur s'il l'aide auparavant à récupérer ces documents. Se sentant pris au piège, Calaro accepte la proposition d'Anita dont la détresse paraît sincère. N'ayant pu s'emparer des clés du coffre qui sont restées sur le cadavre, Philippe pénètre la nuit dans la villa de Giunelli avec la jeune fille et ils emportent le contenant pour essayer dans un endroit plus sûr d'en extraire le contenu. Ils se rendent dans une centrale thermique désaffectée et la jeune fille va chercher le lendemain matin un spécialiste de l'effraction qui accepte de lui rendre ce service pour lui éviter les années de prison qu'elle risque. Celui-ci, néanmoins, avant de la rejoindre, prévient ses camarades de la bande, dont il craint les représailles, du lieu du rendez-vous. Il « opère » le coffre et remet les fameux papiers à Anita qui les détruit immédiatement. Mais les tueurs ont investi l'usine et c'est bientôt une poursuite haletante dans le dédale des escaliers et des passerelles. Cependant, le gardien de l'usine, qui s'est aperçu de la présence d'étrangers dans ces lieux toujours déserts, a prévenu la police et celle-ci arrive à son tour en force. Philippe est sauvé de justesse, mais Anita, qui s'était perdue dans les couloirs tous semblables, est abattue au dernier moment par un ancien complice.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation