Le Temps de vivre (1968) Bernard Paul

Pays de productionFrance
Sortie en France 1969
>> Rechercher "Le Temps de vivre" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBernard Paul
Assistant réalisateurAlain Corneau
ScénaristeBernard Paul
Auteur de l'oeuvre originaleAndré Remacle
DialoguisteBernard Paul
Société de production Orphée Productions
Directeur de productionJacques Rouffio
Directeur de la photographieWilliam Lubtchansky
Ingénieur du sonBernard Ortion
Compositeur de la musique originaleGeorges Moustaki
MonteurDanièle Grimbert

générique artistique

Marina Vlady(Marie)
Frédéric de Pasquale(Louis)
Catherine Allégret(Catherine)
Christea Avram(Castro)
Georges Staquet(Enrico)
Yves Afonso(René)
Boudjema Bouhada(Mohamed)
Eric Damain(Jean-Marc)
Françoise Godde(Angéline)
Anne Guillard(Corinne)
Jenny Orléans(Mme Enrico)
Louise Rioton(la belle-mère)

Bibliographie

Synopsis

Marie et Louis, qui vivent aux Martigues, sont mariés depuis dix ans et ont deux enfants. Louis est un ouvrier du bâtiment qui, pour faire vivre sa femme et ses enfants dans un certain confort, a été amené à travailler de plus en plus, à faire des heures supplémentaires, y compris le dimanche. De la sorte, il ne voit presque jamais les siens et sa fatigue l'a mené au bord de la dépression. Marie ressent profondément ce relâchement de ses liens conjugaux. Elle essaie de demander à son mari de moins travailler, mais celui-ci lui répond que c'est impossible. Marie fait la connaissance d'un ancien professeur de son fils, qu'elle avait déjà rencontré une ou deux fois l'an passé quand le garçonnet était dans sa classe. Michel Castro est un jeune maître, épris d'art et de culture, qui tente de regarder avec honnêteté les choses et les gens. Il semble séduit par Marie qui se laisse inviter plusieurs fois, en compagnie de ses enfants, chez lui. Louis, pendant ce temps, ne cesse de travailler. Une crampe le paralyse parfois et ses camarades de travail le forcent à aller voir un médecin. Pour ce faire, 11 se rend à Marseille. Il a deviné que Marie se détourne de lui. Il se sent plus seul que jamais à tel point qu'il a même essayé un soir de violer une camarade à lui, serveuse dans un bar. A la terrasse d'un café marseillais, il rencontre une jeune femme dont il apprendra qu'elle est prostituée à ses heures perdues pour améliorer son budget et celui de son fiancé. Son vrai métier est d'être dactylo. Par elle, Louis a soudain conscience qu'il n'est pas seul au monde à lutter contre les difficultés de la vie. Michel Castro annonce à Marie qu'il a décidé de quitter la région. Sans doute pour échapper à cette passion naissante et impossible qu'il éprouve pour la jeune mère de famille. Marie, apprenant la nouvelle, fond en larmes. Elle rentre chez elle eu plein désarroi. Louis lui annonce que le docteur lui a ordonné un repos complet. A son tour, les larmes lui viennent aux yeux et il tombe dans les bras de sa femme. Ils essaieront, à l'avenir, de s'expliquer plus totalement l'un à l'autre pour éviter les malentendus.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 16 avril 1968
Fin : 22 juin 1968