Portrait robot (1960) Paul Paviot

Pays de productionFrance
Sortie en France 1962
>> Rechercher "Portrait robot" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPaul Paviot
Auteur de l'oeuvre originaleMichel Lebrun
DialoguistePaul Paviot
Société de production Cinétel (Paris)
Société de production Silver Films (Paris)
Société de production Pavox Films
Directeur de productionLéopold Schlosberg
Directeur de la photographieAndré Villard
Ingénieur du sonJuddy Bittan
Compositeur de la musique originaleBill Byers
Compositeur de la musique originaleAndré Pontin
DécorateurSydney Bettex
MonteurFrancine Grubert

générique artistique

Maurice Ronet(Gilbert Vitry)
Andréa Parisy(Clotilde)
Nanna Michaël(Karin)
Jacques Riberolles(Pascal)
Sophie Destrade(Miss Tilt)
Léon Zitrone(dans son propre rôle)
France Asselin
Annick Le Corre
Micheline Bona
Andrée Tainsy
Paulette Frantz
Laure Paillette
Serge Rousseau
William Sabatier
Yvon Sarray
Michel Péricart
Lucien Guervil
Ado Kyrou
Pierre Debauche
André Gille
Dimitri Dineff
Jean-Michel Rouzière
Louis Saintève
Béatrice Demorgy

Bibliographie

Synopsis

Gilbert Vitry, un journaliste spécialisé dans l'élaboration des problèmes d'échecs, a passé la nuit à s'enivrer à la suite d'une déception sentimentale. Cette nuit-là précisément, une jeune fille a été affreusement assassinée dans les bois de Meudon, et le portrait robot, que l'on a réussi à reconstituer de l'assassin, ressemble à s'y méprendre à Gilbert. Affolé, le jeune homme s'enfuit, car il est incapable de retrouver l'emploi qu'il fit de son temps cette nuit-là. Il décide d'aller camper en forêt de Rambouillet et y fait la connaissance d'une Allemande avec laquelle il a un flirt très poussé. Gilbert apprend que le sadique de Meu-don a commis un nouveau crime lorsqu'il était avec la jeune Allemande. Mais celle-ci, qui ne comprend pas un mot de français, a disparu, le matin venu, et Gilbert est désespéré : personne ne pourra donc le justifier. II décide donc de rentrer à Paris, mais tout semble l'accuser, et une véritable chasse à l'homme commence. Très facilement, tout d'un coup, Gilbert découvre que le coupable est celui qu'il croyait son meilleur ami. L'ami avoue, mais Gilbert ne veut pas le dénoncer et lui demande de se livrer lui-même à la police. Pendant ces quelques jours, le journaliste a tellement connu la haine des hommes, s'est trouvé traqué dans une solitude telle qu'il décide d'assister dorénavant et de soutenir son ami, dont le châtiment va commencer.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation