Le Grand escogriffe (1976) Claude Pinoteau

Pays de productionFrance ; Italie
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Grand escogriffe" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurClaude Pinoteau
ScénaristeMichel Audiard
ScénaristeClaude Pinoteau
Auteur de l'oeuvre originaleRennie Airth
DialoguisteMichel Audiard
Société de production Da. Ma. Cinematografica (Roma)
Société de production Fildebroc Productions
Société de production Productions 2000
Directeur de productionMarc Goldstaub
Directeur de productionLuciano Pesciaroli
Directeur de productionRobert Sussfeld
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieJean Collomb
CadreurBernard Noisette
Ingénieur du sonBernard Bats
Compositeur de la musique originaleGeorges Delerue
MonteurMarie-Josèphe Yoyotte
ScriptFlorence Moncorgé-Gabin
Photographe de plateauGeorges Pierre

générique artistique

Yves Montand(Emile Morland)
Agostina Belli(Amandine)
Claude Brasseur(Aristide)
Valentina Cortese(La veuve russe)
Guy Marchand(Marcel)
Adolfo Celi(Rifai)
Aldo Maccione(Tony)
Gianluca Cantarini(Selim)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Impossible de contrarier un ouragan: c'est bien ce que se dit Aristide qui, après une héroïque résistance due à de trop mauvais souvenirs communs, se trouve embarqué dans la dernière "combine" de ce cabotin, ce bonimenteur, ce grand escogriffe d'Emile Morland, pompeusement rebaptisé Marc-Antoine. D'organisateur de tournées théâtrales (minables), celui-ci est devenu auteur. Mais les rocambolesques scénarii qu'il invente, c'est dans la vie qu'il les met en scène. Ainsi, avec l'aide d'Aristide et d'Amandine, une comédienne qu'il a "découverte" personnellement, Emile se prépare-t-il à enlever le fils du richissime Rifai. Arrivé à Rome, le trio "loue" un bébé professionnel (propre, obéissant et silencieux) du nom d'Alberto puis, au grand chagrin d'Amandine qui s'était habituée à pouponner, l'échange dans un parc contre Selim, insupportable bambin criard. Tandis qu'Aristide et Amandine continuent à jouer au couple parfait, Emile pose ses conditions au milliardaire: 600 000 dollars contre la restitution de Selim. Hélas, séduit par le calme Alberto, Rifai refuse le marché. Les choses deviennent alors vite confuses: Tony, qui avait "prêté" Alberto, le réclame, et Amandine aussi. Tandis qu'Emile tente une dérisoire manoeuvre d'intimidation, la jeune femme parvient à "récupérer" Alberto. Selim, lui, retrouve le foyer familial au moment où, désorienté, son père allait verser à Emile la rançon exigée. Tout est bien qui finit bien pour Amandine et Aristide qui, après avoir "acheté" Alberto à Tony, s'en vont, pauvres et "honnêtes"... Et ce grand escogriffe d'Emile, après un bref moment de découragement, dénichera vite sur place des touristes crédules qu'il pourra arnaquer tout à son aise...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurÉditions Atlas (Paris)
DistributeurÉditions Atlas (Paris)
Annee1997
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée97 minutes

Exploitation

Tournage

Lieux de tournage