Savannah, la ballade (1987) Marco Pico

Pays de productionFrance
Sortie en France 1988
>> Rechercher "Savannah, la ballade" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMarco Pico
ScénaristeMark Miller
DialoguisteMarco Pico
Société de production J.P. Productions
Société de production FR3 Cinéma
Directeur de productionVincent Darrasse
Distributeur d'origine AMLF (Paris)
Distributeur d'origine Imperia Films
Directeur de la photographieFrançois Lartigue
Ingénieur du sonMichel Brethez
Compositeur de la musique originaleJacques Higelin
Compositeur de la musique originaleJean-Claude Petit
DécorateurAnne Violet
MonteurMarielle Fernandez
MonteurMarco Pico

générique artistique

Jacques Higelin(Colin)
Daniel Martin(Mailland)
Elodie Gautier(Savannah)
Sylvie Granotier(Geneviève)
René Féret(Fabien)
Marcel Bozzuffi(Coplan)
Benoît Régent(le pompiste)
Dominique Blanc(Jeanne)
Michel Didym(Pernet)
Jean-Marie Galey(conseiller)
Ruth Andlen(Audrey)
Jean-Pierre Kohut-Svelko(commissaire)
Jacques Nolot(agent)
Romain Weingarten(forain)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Savannah a six ans et elle s'ennuie ferme. C'est que son maire de papa a les dents longues et est sans cesse retenu par ses obligations de notable dans lesquelles il entraîne sa femme. En mal d'affection, délaissée, Savannah décide un jour de prendre la poudre d'escampette. Elle rencontre bientôt Colin et Mailland, deux amis inséparables et chamailleurs, qu'elle trouve sympathiques au point de ne pas vouloir les quitter. Ceux-ci, en délicatesse avec la justice et avant tout soucieux de gagner leur repaire alpestre pour se faire oublier, n'entendent pas s'encombrer de l'enfant et refusent d'abord de l'emmener avec eux. Mais, bien vite, succombant au charme et à la spontanéité irrésistibles de la fillette, ils oublient leurs réticences et l'adoptent. Les jours passent, tranquilles et heureux jusqu'à ce qu'ils apprennent l'émoi dans lequel le prétendu rapt de Savannah a plongé le pays entier. Police et gendarmerie sur les dents ne tardent d'ailleurs guère à retrouver la trace des fuyards. Considérés comme dangereux, les deux compères échappent de peu à une fusillade et, acculés, acceptent de se rendre contre leur vie sauve, non sans avoir dit adieu à la fillette avec émotion et l'avoir remise dans les mains de sa mère, que l'incident semble avoir fait réfléchir.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)15452
Nombre de salles de sortie (Paris)8
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)10
Nombre d'entrée première semaine (Paris)6209