Tabarin (1957) Richard Pottier

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1958
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Tabarin" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRichard Pottier
Assistant réalisateurRobert Mazoyer
Assistant réalisateurClaude Him
ScénaristeJean Ferry
ScénaristeRichard Pottier
Auteur de l'oeuvre originaleHenri-André Legrand
DialoguisteJean Ferry
Société de production Jeannic Films
Société de production Florida Films (Paris)
Société de production Nepi Film (Roma)
Société de production S.T.F.C. - Societé Technique et Financière de Cinématographie
CoproductionGeorges Ranzato
ProducteurGérard Fuchs
ProducteurHenri-André Legrand
Directeur de productionMaggie Gillet
Directeur de la photographieLucien Joulin
CadreurGuy Suzuki
Ingénieur du sonJulien Coutellier
MixeurPaul Durand
Compositeur de la musique originaleFrancis Lopez
ChorégrapheLee Sherman
DécorateurRino Mondellini
MaquilleurBoris de Banow
MonteurMaurice Serein
ScriptAlice Ziller
RégisseurAlain Darbon
Photographe de plateauHenri Caruel

générique artistique

Michel Piccoli(Jacques Forestier)
Annie Cordy(Mimi)
Sylvia Lopez(Florence)
Sonja Ziemann(Rosine)
Henri Vilbert(Morelli)
Mischa Auer(Boris)
Jean-Pierre Kérien(Larjac)
Germaine Damar(Brigitte)
Enrico Glori(Truffaut)
Luisella Boni(Simone)
Nicole Vattier(Madame Leroux)
Angelo Dessy(Paolo)
Alice Kessler(une jumelle)
Ellen Kessler(une jumelle)
René Serge
Pierre Durou
Francesca Jacquet
Lydia Dubourg
Les BlueBell Girls
Le French Cancan du Moulin Rouge
Jean Lefebvre(Julien)

Bibliographie

Synopsis

Forestier est le directeur d'un music-hall, « Le Tabarin ». Il entend réaliser un spectacle de qualité et conçoit de vastes projets d'agrandissement et de perfectionnement de sa salle. Il refuse les offres de service d'une agence qui lui assurerait un public douteux, plus attiré par le libertinage que par l'art chorégraphique et musical. Et il se heurte à l'un de ses commanditaires, Mollari qui voudrait lui imposer comme « étoile » sa maîtresse Brigitte, dont Forestier estime qu'elle nuit à la perfection du ballet. Il est soutenu cependant par un autre commanditaire, Ferjeac. Forestier est marié à une jeune dessinatrice, Rosine, et tous deux s'aiment profondément. Rosine s'inquiète pour la santé de son mari qui souffre d'une affection cardiaque et qui devrait se reposer et éviter les émotions et les soucis que lui donne un attachement trop passionné pour son métier. Brigitte est congédiée, Forestier engage Florence, son ancienne maîtresse, pour la remplacer et Rosine, après des hésitations que l'on comprend, accepte pour l'intérêt de l'affaire. Mais Florence est une femme intrigante, ambitieuse et violente. Elle tente de reprendre Forestier et, devant son refus, gagne l'amour de Ferjeac et, pratiquement, devient la maîtresse du financier et du « Tabarin ». Elle élimine peu à peu de la maison ceux qui ne veulent pas plier à ses fantaisies et elle mène vite « Tabarin » à la faillite. Mais Forestier, lors d'une séance d'essai, avait remarqué une jeune fille aux talents divers et originaux et il l'avait engagée comme secrétaire. Celle-ci s'avérera une secrétaire toute dévouée qui suppléera par son talent d'organisation au manque de sens commercial de Forestier. Mieux encore, elle lui permettra de réaliser ses rêves d'agrandissement et de réintégrer comme directeur le « Tabarin », quand Florence, qui l'en avait chassé, aura échoué dans ses projets. Elle-même montera sur le plateau et se révélera une « étoile » pleine de feu, d'entrain et de fantaisie.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation