Fréquence meurtre (1987) Elisabeth Rappeneau

Pays de productionFrance
Sortie en France 1988
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Fréquence meurtre" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurElisabeth Rappeneau
Assistant réalisateurDominique Tabuteau
ScénaristeJacques Audiard
ScénaristeElisabeth Rappeneau
Auteur de l'oeuvre originaleStuart Kaminsky
DialoguisteJacques Audiard
Société de production Films A2 (Paris)
Société de production CAPAC - Compagnie Artistique de Productions et d'Adaptations Cinématographiques
Société de production Les Productions de La Guéville (Paris)
Société de production Soprofilms (Paris)
Producteur déléguéYves Robert
Producteur déléguéDanièle Delorme
Directeur de productionMichel Propper
Distributeur d'origine AAA - Acteurs Auteurs Associés
Directeur de la photographieWilliam Lubtchansky
Ingénieur du sonJean-Pierre Ruh
Compositeur de la musique originalePhilippe Gall
DécorateurPierre Gompertz
CostumierCaroline de Vivaise
MonteurMartine Barraqué

générique artistique

Catherine Deneuve(Jeanne Quester)
André Dussollier(Frank Quester)
Martin Lamotte(Simon Lieberman)
Étienne Chicot(Roger)
Ines Claye(Pauline)
Madeleine Marie(Ida Faber)
Philippe Lehembre(Faber)
Daniel Rialet(Fred Bastin)
Alain Stern(Mac Gregor)
Martine Chevallier(Marie)
Josiane Stoléru(Véronique, la dame de l'agence)
Jean Pélégri(Dr Pastor)
René Bouloc(M. Chauveau)
Humbert Balsan(Alexian)
Annie Mercier(Mme Frémont)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Comme pour exorciser l'atroce et obsédant souvenir du massacre de ses parents qui la hante depuis son adolescence, Jeanne Quester s'est lancée à corps perdu dans son métier de psychiatre. Si le jour elle exerce dans un service d'urgence, elle anime une émission de radio en soirée où elle aide les auditeurs à résoudre leurs problèmes psychologiques. C'est à cette occasion qu'un soir, Jeanne reçoit un appel énigmatique et allusif qui lui renvoie son passé douloureux au visage. Chez elle, elle trouve sur son lit le cadavre du perroquet de sa fille de douze ans. Immédiatement elle soupçonne Faber, le fou qui a tué ses parents et qui vient d'être libéré. Paniquée, elle sollicite l'aide de son frère Frank, divisionnaire à la P.J., qui la réconforte et met sur l'enquête Lieberman, son meilleur limier. Tous les soirs les appels se répètent sans qu'on puisse pour autant prendre Faber sur le fait. Or, un jour, celui-ci suit Jeanne et tente de lui signifier son innocence. Peu après, il est retrouvé assassiné. Les appels continuent. Pauline, la fille de Jeanne, est enlevée. La "voix" fixe alors rendez-vous à Jeanne qui, à bout de nerfs, s'y rend. A sa grande surprise, c'est Frank qu'elle trouve. Car la "voix", l'assassin de Faber et de ses parents, c'est Frank, psychopathe en mal d'affection, résolu à faire payer à sa soeur sa prétendue défaillance. A la dernière minute, Lieberman surgit et abat Frank, sauvant Jeanne.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)154146
Nombre de salles de sortie (Paris)25
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)10
Nombre d'entrée première semaine (Paris)43640