Périgord noir (1988) Nicolas Ribowski

Pays de productionFrance
Sortie en France 1989
DistributeurPathé Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Périgord noir" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurNicolas Ribowski
Assistant réalisateurEric Belassen
Assistant réalisateurJérôme Cornuau
ScénaristePhilippe Conil
Société de production Capricorne Productions
Société de production La Générale d'Images
Producteur exécutifPhilippe Guez
Directeur de productionPhilippe Guez
Distributeur d'origine UGC - Union Générale Cinématographique
Directeur de la photographieYves Dahan
Ingénieur du sonRoger Di Ponio
Compositeur de la musique originalePierre Vassiliu
DécorateurJean-Claude Sévenet
CostumierSylviane Combes
MonteurPierre Gillette

générique artistique

Roland Giraud(Antoine)
Jean Carmet(Jean-Tou)
Lydia Galin(Adiza)
Odette Laure(Constance)
Laurence Semonin(Victoire)
Sidiki Bakaba(Mamadou)
Joëlle Bellon(Mme Dupont)
Gérard Bôle du Chaumont(le facteur)
Mohamed Camara(Douala)
Jacques Gamblin(Rémy)
Annie Gregorio(Marguerite)
Maaïke Jansen(Mireille)
Maka Kotto(Youssouf)
Maurice Laurent(le vieux)
Robert Liensol(Djibril)
Jean-Paul Muel(Félicien)
Nicolas Ribowski(M. Dupont)
Jacques Rosny(Charles)
Moussa Sène Absa(Idir)
Samba Soumare(Maïté)
Djiby Soumaré(Toko)
Pierre Vassiliu(Amédée)

Bibliographie

Synopsis

Quelque part en Afrique, Monsieur et Madame Dupont liquident leur bananeraie. Tous ceux qui y travaillaient sont maintenant chômeurs, chassés de leur village. Autour de Djibrill et Youssouf est réuni un véritable conseil de guerre: la belle Adiza, qui a fait ses études en France, est chargée de trouver l'argent qui permettra de racheter la plantation et sauver la communauté. Une photo de militaire trouvée dans la malle de sa défunte mère, et Adiza se fabrique un nouveau père en France. Antoine - celui que le sort a choisi!!! - est un modeste paysan d'une petite commune de Dordogne. Lorsqu'Adiza y arrive, il feint de croire qu'elle est sa fille... Bientôt, tout le village africain débarque, bien vite, aussi, Jean-Tou, le maire, cherche à exploiter cette main-d'oeuvre peu docile. Monsieur le maire est vite irrité par ses initiatives: c'est que les Africains la transforment, la paisible commune! Certes, cela ne déplaît pas vraiment à Amédée ou Charles; Djibrill et Constance, la mère d'Antoine, deviennent même complices, Antoine est de plus en plus attiré par Adiza... Mais lorsque Victoire le quitte, Jean-Tou déclare la guerre. Force restera à la loi: les gendarmes expulsent les Africains. Oui mais... Jean-Tou risque fort de se retrouver maire d'une commune soudain déserte.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)73084
Nombre de salles de sortie (Paris)14
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)11
Nombre d'entrée première semaine (Paris)14547