L'Eden et après (1969) Alain Robbe-Grillet

Pays de productionFrance ; Tchécoslovaquie ; Tunisie
Sortie en France 1970
DistributeurCarlotta Films (source : ADRC)
>> Rechercher "L'Eden et après" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAlain Robbe-Grillet
ScénaristeAlain Robbe-Grillet
DialoguisteAlain Robbe-Grillet
Société de production Como-Films (Paris)
Société de production Centre du Film Slovaque
Directeur de productionMaurice Urbain
Directeur de la photographieIgor Luther
Ingénieur du sonRaymond Saint-Martin
Compositeur de la musique originaleMichel Fano
DécorateurAnton Krajcovic
MonteurBob Wade

générique artistique

Catherine Jourdan(Violette)
Pierre Zimmer(L'étranger)
Richard Leduc(Marc-Antoine)
Lorraine Rainer(Marie-Eve)
Sylvain Corthay(Jean-Pierre)
Juraj Kukura(Boris)
Jarmila Kolenicova
Catherine Robbe-Grillet

Bibliographie

Synopsis

Dans un café qui ressemble à un labyrinthe, des étudiants se réunissent pour mimer et imaginer une réalité qui dépasse la grisaille de leur vie quotidienne. Ce ne sont que sévices, tortures, viols qui constituent la substance de leurs mimodrames. Un soir, arrive parmi ces jeunes gens insatisfaits un étranger qui se mêle aussitôt à leurs parodies cérémonieuses et leur donne un tour plus inquiétant, plus insolite. Il se met à raconter aux jeunes clients du bar les aventures d'une Afrique de sable, de soleil et de rêve . Il passionne les garçons, fascine les filles. Violette, l'une d'entre-elle, accepte un rendez-vous nocturne avec lui. Le décor est une immense usine en construction, autre labyrinthe, non loin d'un canal. A l'issue d'un parcours terrifiant, jalonné par les apparitions fantomatiques de ses camarades, Violette découvre le cadavre de l'étranger. Peu après, le corps s'est volatilisé et Violette ne peut le montrer à ses camarades. Elle n'a plus pour rêver qu'une carte postale de Tunisie, trouvée dans les poches du cadavre. Là-bas, elle retrouve ses camarades du bar l'« Eden », s'activant dans la poursuite d'un tableau de grande valeur, dérobé au domicile de Violette. Elle rencontre aussi un sosie de l'étranger, un sculpteur qui impose à ses modèles féminins, toujours nus, des épreuves de nature sadique. Violette sera enlevée, séquestrée, torturée, etc. Comme dans le bar l'« Eden » mais avec plus de force et d'intensité. Quant au sculpteur, il trouvera la mort au bord d'un canal tout comme l'étranger. Les protagonistes de la rêverie se retrouvent tous à l'« Eden ». Ce qu'ils ont vécu n'était qu'un rêve prémonitoire, car c'est maintenant que l'étranger entre et fait son apparition parmi eux.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 11 août 1969

Lieux de tournage