La Famille Fenouillard (1960) Yves Robert

Pays de productionFrance
Sortie en France 1961
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "La Famille Fenouillard" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurYves Robert
Assistant réalisateurJacques Besnard
Auteur de l'oeuvre originale Christophe
DialoguisteJean Ferry
Société de production S.N.E.G. - Société Nouvelle des Établissements Gaumont
ProducteurFrançois Chavane
ProducteurPierre Fabre
Directeur de productionClaude Hauser
Directeur de la photographieAndré Bac
Ingénieur du sonGuy Rophé
Compositeur de la musique originaleGérard Calvi
DécorateurPaul-Louis Boutié
MonteurMarie-Josèphe Yoyotte
Coordinateur des effets spéciauxNicolas Wilcke

générique artistique

Jean Richard(Agénor Fenouillard)
Sophie Desmarets(Léocadie Fenouillard)
Marie-José Ruiz(Artémise)
Annie Sinigalia(Cunégonde)
Madeleine Clervanne(Mme de Bréauté-Beuzeville)
Jean-Claude Arnaud
Georges Aubert(Bordure)
André Badin
Bruno Balp
Jean Bellanger(Bébert)
Bernard Blier(un voyageur)
Charles Bouillaud
Louis Bugette
Bernard Charlan(Antoine Petit)
Marcel Charvey
Henri Cote
Gérard Darrieu(Souris-Bibi)
Gilbert Denoyan(Harris)
Philippe Desboeuf(la Charente)
Hubert Deschamps(le maître d'école)
Alain Dumoulin(Polydore)
Pierre Duncan
Lucien Frégis(un voyageur)
André Gille(Follichon)
Daniel Goldenberg(Anatole)
René Hell
Little Bara
Roger Pelletier
Yves Peneau
Guy Piérauld
André Pradel
Claude Richard
Yves Robert(le Coq)
Robert Rollis
Henri Virlojeux(le commandant)
André Weber(Nanca)

Bibliographie

Synopsis

Parfait échantillon de la famille bourgeoise commerçante, les Fenouillard, bonnetiers à Saint-Remy-sur-Deule depuis trois générations, jouissent de l'estime de leurs concitoyens. Agenor Fenouillard pense même poser sa candidature à la charge de maire de la cité, tandis que son active épouse, Léocadie, dirige magistralement le magasin et veille jalousement sur l'éducation de ses deux filles, Artemyse et Cunégonde, que leurs riches espérances ont mises rapidement sur le marché des héritières convoitées. C'est pourquoi les jeunes Anatole et Polydore de Préauté, aussi désargentés que niais, les ont demandées en mariage par le truchement de leur mère, qui ne cache pas aux parents Fenouîllard son dédain pour leur extraction roturière. Afin de se bien affirmer face à leurs concitoyens, les Fenouîllard décident de partir en voyage, visiter la Tour Eiffel, le Louvre, etc. Mais une erreur de direction les entraîne au Havre. Au cours de la visite du paquebot « Le Magellan », n'étant pas descendus à temps, ils sont embarqués pour les Amériques, à leur grand désespoir : que deviendra, à Saint-Remy-sur-Deule, leur boutique « Autant ici qu'ailleurs » ? Le Commandant de bord, excédé par ces voyageurs récalcitrants, les oblige à travailler ; Léocadie aux cuisines, Agenor aux nettoyages et ces demoiselles à l'astiquage des cuivres. Devenus insupportables, les Fenouillard sont abandonnés sur la côte brésilienne. Capturés par les Indiens et bientôt convoités par les cannibales, ils ne doivent leur salut qu'à un groupe de forçats. Embarqués sur « Le coule à pic », ils échouent sur une banquise. Recueillis par un paquebot « Plaie des océans, terreur des mers », les Fenouillard échouent au Japon. Les jeunes filles ont fait la connaissance de deux parfaits gentlemen qui ne veulent plus les quitter, et tous ensemble regagneront Saint-Remy-sur-Deule, le jour des élections municipales, après des péripéties des plus mouvementées qui leur auront permis de franchir le Mont-Everest, suivre le chemin de Damas, et parcourir le pays des Pygmées et les grands lacs d'Afrique. C'est une cité en liesse qui accueille un dimanche de mai 1891 les Fenouillard au grand complet.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation