Les Amants de Teruel (1961) Raymond Rouleau

Pays de productionFrance
Sortie en France 1962
>> Rechercher "Les Amants de Teruel" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRaymond Rouleau
Assistant réalisateurPierre Blondy
Assistant réalisateurJean Léon
ScénaristeRaymond Rouleau
DialoguisteRené-Louis Lafforgue
Société de production Monarch Productions
Directeur de productionPaul Temps
Distributeur d'origine Cinédis
Directeur de la photographieClaude Renoir
Ingénieur du sonPierre Calvet
Ingénieur du sonJulien Coutellier
Compositeur de la musique originaleMikis Theodorakis
Compositeur de la musique originaleHenri Sauguet
ChorégrapheMilko Sparemblek
DécorateurJacques Dupont
MonteurMarinette Cadix

générique artistique

Milko Sparemblek(Manuel)
Ludmilla Tchérina(Isa)
Milenko Banovitch(Diego)
Bernadette Stern(L'amoureuse)
René-Louis Lafforgue(Le bonimenteur)
Philippe Rouleau(l'amoureux)
André Crétin(un clochard)
Jean-Pierre Bras(le père)
Antoine Marin(Pablo)
Stevan Grebel(Grebelito)
Jean Saudray(le cycliste)
Michel Bas(Shalomir)
Roberto(le nain)
Jeanne Herviale
Bibiane Stern
Luce Fabiole
Dominique Delassue
Francis Héranger
Marcel Rouzé
Michel Gelot
Serge Barthély
Max Doria
Georges Faye

Bibliographie

Synopsis

Près de la voie ferrée d'une banlieue grise et désolée, une troupe ambulante affiche pour la soirée « Les Amants de Téruel ». Pendant la parade qui précède le spectacle, Isa, l'étoile, est brutalisée par Manuel le violoniste, jaloux de sa fidélité envers Diego, son partenaire disparu, qu'elle attend toujours. Et Isa s'endort en rêvant toute l'histoire de son passé amoureux qui ressemble étrangement au spectacle que donnera ce soir le petit théâtre Escobar. Le bonimeuteur résume pour le public qui se rassemble l'histoire de ces amants qui va être mimée et dansée devant eux. Comme Isa, l'héroïne jeune et belle, attend un fiancé que le Seigneur de Téruel, interprété par le violoniste, a éloigné d'elle pour trois ans et un jour. Ce délai correspond à l'absence réelle de Diego, et toute la troupe est en émoi. Isa, ce soir-là, danse sa passion avec une intensité et une ferveur jamais égalées, jusqu'au moment précis du retour de son fiancé ; la foule stupéfaite voit alors apparaître Diego lui-même avec lequel elle dansera son duo d'amour, le plus beau et le plus désespéré, devant Manuel tout prêt à la vengeance. Le geste meurtrier du Seigneur de Téruel s'accomplira pleinement et le sang de son amant fait perdre la raison à Isa. Isa danse alors sa folie sur la place déserte et, gravissant la passerelle du chemin de fer, elle se jette sur la voie ferrée. Son corps, transporté religieusement par la foule, passe devant l'indifférence des rapides et rejoint celui de Diego sur un tas de charbon, sombre et brillant, dur et durable.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation