Premier mai (1957) Luis Saslavsky

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1959
>> Rechercher "Premier mai" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurLuis Saslavsky
Assistant réalisateurYannick Andréi
Assistant réalisateurPierre Blondy
ScénaristeLuis Saslavsky
DialoguisteClaude Heymann
DialoguisteLuis Saslavsky
Société de production Les Films Sacha Gordine
Société de production Gemma Cinematografica (Roma)
Société de production Prosagor
Directeur de productionClaude Heymann
Directeur de la photographieMarcel Grignon
CadreurRaymond Lemoigne
Ingénieur du sonPierre Bertrand
Compositeur de la musique originaleMichel Emer
DécorateurJames Allan
MaquilleurGeorges Klein
MonteurGabriel Rongier
ScriptColette Robin
Photographe de plateauRaymond Voinquel

générique artistique

Yves Montand(Jean Meunier)
Nicole Berger(Annie)
Yves Noël(François Meunier)
Bernadette Lange(Thérèse Meunier)
Walter Chiari(Gilbert)
Aldo Fabrizi(le camionneur)
Maurice Biraud(Blanchot)
Georges Chamarat(Bousquet)
Marguerite Coutan-Lambert(Madame Chapuis)
Georgette Anys(Madame Tartet)
Gabrielle Fontan(Madame Lurde)
Laurent Terzieff(Maurice)
Robert Pizani(Saint-Bertin)
Paul Demange(le secrétaire du commissariat)
Gaby Basset(l'infirmière)
Louis Bugette(le patron du café)
Gina Manès(la marchande de muguet)
Maximilienne(une religieuse)
Marie Glory(une religieuse)
Nicole Riche(une entraîneuse)
Alice Sapritch(une entraîneuse)
Simone Berthier(la bru de Bousquet)
Sacha Briquet(un inspecteur)
Pierre Sergeol(le pharmacien)
Florence Blot(la femme du pharmacien)
Gabrielle Doulcet(une invitée chez le pharmacien)
Charles Bayard(l'acheteur de muguet)
Juliette Mayniel(une jeune fille à la préparation du bal)
Yann Larvor

Bibliographie

Synopsis

Premier mai. Chez le jeune François - huit ans - règne une effervescence inaccoutumée. Il surprend sa mère, sa grand-mère et sa tante en conversation brusquement interrompue à son arrivée. L'enfant perçoit - sans pouvoir se l'expliquer - que la venue du petit frère est entourée de mystère. Jean, son papa, radio-électricien établi à son compte, est lui-même très soucieux et préoccupé. Il va emmener le petit garçon au match de football et la jeune mère lui demande de profiter de la naissance imminente pour initier François à la découverte de la vie. Mais Jean se sent très maladroit devant cette tâche si délicate, et ses tentatives n'aboutissent pas. Se rendant au match, père et fils sont interpellés par un ancien camarade de travail de Jean qui semble avoir « réussi ». Jean se laisse entraîner dans un cercle clandestin, laissant François dans le square voisin. Mais l'enfant, las d'attendre son père, pénètre en cachette dans la maison de jeu, au moment où une descente de police embarque tout ce joli monde vers le commissariat. François part chez lui chercher des papiers d'identité afin de faire relâcher son père. Il fait de l'auto-stop, raconte discrètement ses aventures au brave livreur qui saura, avec simplicité, lui dire comment naissent les bébés. Arrivé à la maison, François trouve la sage-femme affolée - sa mère fait une hémorragie, sa vie est menacée - et le chauffeur va rendre des services précieux en aidant François à prévenir le médecin, alerter l'ambulance et finalement aller délivrer le père de famille toujours au commissariat. Tous les membres de la famille se trouvent réunis enfin à la maternité où François découvre avec bonheur une petite soeur, Françoise, et embrasse sa maman avec d'autant plus de tendresse qu'il sait que les mamans souffrent pour mettre au monde leurs enfants.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation