La Contre-allée (1990) Isabel Sebastian

Pays de productionFrance
Sortie en France 1991
>> Rechercher "La Contre-allée" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurIsabel Sebastian
Assistant réalisateurMarie-Christine Epaud
Assistant réalisateurCorinne Hugnin
Assistant réalisateurDaniel Ravoux
ScénaristeIsabel Sebastian
Société de production Baccara Productions (Paris)
Société de production Canal+
Société de production Les Films Ariane (Paris)
Société de production TF1 Films Production
Producteur déléguéChantal Perrin
Directeur de productionGérard Gaultier
Distributeur d'origine Les Films Ariane (Paris)
Directeur de la photographieWilly Kurant
Ingénieur du sonBernard Bats
Ingénieur du sonBernard Rochut
Compositeur de la musique originaleDidier Vasseur
DécorateurClaude Lenoir
CostumierFlorence Desouches
MonteurRaymonde Guyot
Conseiller techniqueJean-Pierre Denis

générique artistique

Caroline Cellier(Lilas)
Jacqueline Maillan(Yvette)
Jacques Perrin(Daniel)
Massimo Ghini(Pierre)
Jennifer Covillault(Marie)
Yves Alion(l'homme sur le banc)
Nathalie Bleynie(surveillante)
Jean-Loup Bourel(réceptionniste)
Brigitte Chamarande(Manu)
Gilles Cleyet(patron)
Philippe Dehesdin(petit vieux)
Patrick Floersheim(Lapin agile)
Jean Grécault(l'habitué)
Laurence Jeanneret(directrice)
Henri-Paul Korchia(postier)
Eric Laborie(l'homme)
Stéphanie Murat(Lola)
Chantal Perrin(Caroline)
Thierry Ragueneau(livreur)
Barthélémy Robino(serveur)
Pénélope Schellenberg(Véronique)

Bibliographie

Synopsis

Lilas, prostituée, travaille dans une des contre-allées de l'avenue Foch. Un jour, par accident, elle renverse une petite fille, Marie, douze ans, qui habite l'avenue. Ce n'est pas très grave: le père de la fillette, grand reporter, peut s'en aller en la laissant seule, comme il en a très souvent l'habitude. Marie est bien vite très intriguée par la jeune femme qui travaille sous ses fenêtres. Après l'avoir longtemps observée, elle se décide à descendre pour lui parler. Gênée, Lilas commence par l'envoyer promener. Mais la fillette insiste. Un jour, elle accepte enfin de monter chez Marie. L'enfant lui montre ses jouets, les photos de ses parents, Lilas tombe sous le charme. En rentrant au bar très spécial où elle travaille, elle a du vague à l'âme. Yvette, la maquerelle qui s'occupe d'elle et éprouve à son égard des sentiments très maternels, sent tout de suite que quelque chose ne va pas. Lilas revoit Marie et tente de lui expliquer ce qu'elle fait. Un jour, la fillette veut à tout prix que la jeune femme l'accompagne à la fête de l'école. Là, Marie la présente à la directrice comme sa mère. Lilas joue le jeu. Après avoir présenté la jeune femme à un ami de son père, Marie insiste pour qu'elles passent un week-end ensemble. Lilas hésite. Yvette la met en garde contre le danger de se laisser prendre à ce sentiment tout neuf et le risque de relâchement qu'encourt son travail. La jeune femme se décide pourtant. Mais lorsqu'elle arrive pour chercher Marie, elle la voit se jeter dans les bras d'un homme qui descend d'un taxi: son père, de retour de reportage. Lilas comprend alors que tout cela n'a été qu'un beau rêve.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurAriane Distribution
DistributeurGCTHV - Gaumont Columbia Tristar Home Video (Boulogne-Billancourt)
Annee1992
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée85 minutes

Exploitation

Nombre de salles de sortie (Paris)13
Nombre d'entrée première semaine (Paris)13680

Tournage

Lieux de tournage