Coup de torchon (1981) Bertrand Tavernier

Pays de productionFrance
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Coup de torchon" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBertrand Tavernier
Assistant réalisateurJean Achache
ScénaristeJean Aurenche
ScénaristeBertrand Tavernier
Auteur de l'oeuvre originaleJim Thompson
Société de production Les Films de la Tour
Société de production Les Films A2 (Paris)
Société de production Little Bear (Paris)
Producteur déléguéAdolphe Viezzi
Directeur de productionLouis Wipf
Distributeur d'origine Parafrance
Directeur de la photographiePierre-William Glenn
Ingénieur du sonMichel Desrois
Ingénieur du sonDominique Levert
Compositeur de la musique originaleBertrand Tavernier
Compositeur de la musique originalePhilippe Sarde
DécorateurAlexandre Trauner
CostumierJacqueline Moreau
MonteurArmand Psenny

générique artistique

Philippe Noiret(Lucien Cordier)
Isabelle Huppert(Rose)
Jean-Pierre Marielle(Le Peron et son frère)
Stéphane Audran(Huguette Cordier)
Eddy Mitchell(Nono)
Guy Marchand(Marcel Chavasson)
Irène Skobline(Anne)
Michel Beaune(Vanderbrouck)
Victor Garrivier(Mercaillou)
Abdoulaye Diop(Fête Nat)
Jean Champion(Le curé)
Mamadou Dioumé(interprète au cinéma)
Raymond Hermantier(l'aveugle)
Gérard Hernandez(Leonelli)
Daniel Langlet(Paulo)
Samba Mané(Vendredi)
Irénée Martin(femme au cimetière)
François Perrot(colonel Tramichèle)

Bibliographie

Synopsis

L'autorité ne caractérise pas Lucien Cordier, l'unique policier de Bourkassa, petit village du Sénégal, colonie française en 1938. Dominé par sa femme Huguette, raillé par Nono, le frère chouchou de celle-ci, ridiculisé par les deux souteneurs Le Péron et Leonelli, Cordier tâche de contrarier le moins de monde possible, trouvant auprès de Rose, sa maîtresse, son seul réconfort. Les policiers de la ville voisine, Chavasson et Paulo, lui montrent, coups de pied aux fesses à l'appui, comment mater son monde. Et, à son retour, Cordier tue Le Péron et Léonelli. Il rassure Chavasson, affolé à l'idée qu'il ait pu les éliminer, et utilise sa vantardise pour le faire passer pour responsable. Puis Cordier supprime Mercaillou, le mari de Rose, qui la bat. Pas troublée le moins du monde, Rose vient s'installer chez Huguette. Comme Nono a surpris Cordier en train d'embrasser Rose et les a dénoncés à sa soeur, il reçoit une belle rossée de son beau-frère. Celui-ci a trouvé dans la personne de l'institutrice, Anne, une confidente à qui il avoue tous ses forfaits en se faisant passer pour un nouveau Jésus-Christ. Sa victime suivante est Vendredi, un Noir qui lui a rapporté le corps de Mercaillou, devenant ainsi un témoin gênant. Lorsqu'arrive le sosie de Le Péron, venu enquêter sur la mort de son frère, Cordier réussit à se tirer d'affaire tout en lui disant la vérité. A la recherche de Cordier, Huguette et Nono surviennent chez Rose qui les tue avec le revolver que lui a donné Cordier. De loin, celui-ci l'entend. En la convaincant qu'elle doit partir, il se débarrasse de Rose.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)710108
Nombre de salles de sortie (Paris)33
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)38
Nombre d'entrée première semaine (Paris)167077

Tournage

Lieux de tournage

Palmares