La Femme écarlate (1968) Jean Valère

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1969
>> Rechercher "La Femme écarlate" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Valère
ScénaristeJean Valère
ScénaristePaul Gégauff
DialoguistePaul Gégauff
Société de production Les Films de La Boétie
Société de production Les Films de l'Epée
Société de production P.E.A. - Produzioni Europee Associati (Roma)
Directeur de productionPaul Laffargue
Directeur de la photographieCarlo Di Palma
Ingénieur du sonGuy Chichignoud
Compositeur de la musique originaleMichel Colombier
DécorateurGuy Littaye
MaquilleurCharly Koubesserian
MonteurJacques Gaillard
Photographe de plateauJean-Louis Castelli

générique artistique

Monica Vitti(Eva)
Maurice Ronet(François)
Robert Hossein(Julien)
Claudio Brook(John Bert)
Gérard Lartigau(Tommy)
Claude Chabrol(Le gardien de la tour Eiffel)
Albert Simono
Lucien Raimbourg
Monique Mélinand
Simone Bach
Robert Rollis
Sabine Sun
Colette Gérard
Antonio Passalia
François de Lannurien
Jacques Ciron
Yves Massard
Stéphanie

Bibliographie

Synopsis

Une fabrique de parfums près de Nice. Eva a confié la direction de son affaire à l'homme de son coeur, Julien. Mais ce Julien est un escroc et voici Eva ruinée. Elle reçoit un double coup : effondrement de sa situation matérielle, effondrement de son amour. La jeune femme se donne huit jours de folle vie avant d'en finir. Elle hésite entre deux solutions : tuer le scélérat ou se suicider. Venue à Paris vendre ses bijoux place Vendôme afin de vivre princièrement ses huit derniers jours d'existence, Eva s'installe dans une suite du Hilton, fraye avec les Beatles du jour, s'accorde les plus dangereuses et scabreuses fantaisies, s'octroie des droits de condamnée à mort sans espérance puis, le jour fatidique venu, recule au dernier moment devant le meurtre de ce falot d'amant, de ce Julien dont elle découvre enfin la veulerie et la médiocrité. Demeure la seconde issue : disparaître. Mais Eva est encore trop jeune, trop éprise de la vie pour s'y résoudre. Et nous la retrouvons à la terrasse du restaurant de la Tour Eiffel, dégus-tant un sorbet glacé, amoureusement contemplée par le bel inconnu qu'elle aborda huit jours plus tôt, et à qui elle avait confié qu'elle ne tarderait pas à se suicider. Huit jours fiévreusement vécus par cet homme, François, qui n'a cessé de rechercher Eva tandis qu'elle s'étourdissait. François et Eva - la femme écariate, toute de rouge vêtue - partiront-ils ensemble pour un bout de route, nous pouvons le supposer !
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 18 novembre 1968
Fin : 31 décembre 1968