Drôles de phénomènes (1958) Robert Vernay

Pays de productionFrance
Sortie en France 1959
>> Rechercher "Drôles de phénomènes" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRobert Vernay
ScénaristeRandall Lemoine
DialoguisteRandall Lemoine
DialoguisteSolange Térac
Société de production Contact Organisation
Société de production P.I.P. - Paris Inter Productions (Paris)
Société de production Petrus Films
Société de production TV Cinéma
Directeur de productionLouis Duchesne
Distributeur d'origine Pathé Consortium Cinéma
Directeur de la photographieJacques Mercanton
Ingénieur du sonRené-Christian Forget
Compositeur de la musique originale Louiguy
DécorateurSydney Bettex
MonteurLouis Devaivre

générique artistique

Philippe Clay(Barns)
Sophie Desmarets(Aline Chantour)
Christian Alers(François Chantour)
Gabrielle Dorziat(Mme Marcevault)
Joël Flateau(L'Haricot)
Yves Noël(Patachou)
Françoise Alban
Georgette Anys(Mariette)
Roland Armontel
Paulette Arnoux(Ambroisine)
France Asselin(Manu Torques)
René Bergeron
Dominique Blanchar(Anny Volland)
Robert Blome
Alain Bouvette
Jo Charrier
Henri Coutet
Jacques Couturier
Jean Davy(Torques)
France Delahalle(Chantal Marcevault)
Michel Etcheverry
Luce Fabiole
Catherine Fonteney(Mme de Saint-On)
Denis d' Inès(Gaëtan du Chastelet)
Jean Juillard
Charles Lemontier
Jacques Marin(l'inspecteur)
Mary Marquet(la grand-mère volante)
Jacques Morel(Jérôme Dandaine)
Alexandre Rignault(l'abbé Panegras)
Jackie Rollin
Sandrine(la pâtissière)
Made Siamé

Bibliographie

Synopsis

Nés d'un premier mariage de leur mère, les jumeaux Patrice et Eric ont trouvé dans le second mari de celle-ci un beau-père merveilleux qui les aime comme ses propres enfants et sait, à l'occasion, se transformer en grand frère complice. Tous quatre, plus riches de coeur et de fantaisie que d'argent, habitent une charmante maison et y vivent parfaitement heureux. Mais les jumeaux appartiennent par leur père à une très respectable et solide famille lyonnaise. Leur grand-mère est persuadée que les enfants sont, sinon martyrisés - elle envoie un inspecteur de police pour s'en assurer - du moins élevés de façon déplorable. Elle les réclame donc pour les vacances et les jumeaux, pas du tout perméables à l'atmosphère compassée qui les entoure, aidés en cela par un maître d'hôtel compréhensif qui escamote leurs premières sottises, passent d'assez bons moments. Grisés cependant par leurs premiers succès, ils ne savent pas garder la mesure et, d'idée en idée, après avoir causé pas mal de désagréments et de dégâts autour d'eux, ils arrivent, avec les meilleures intentions du monde, à faire sauter une partie de l'imposante demeure familiale. Patrice et Eric sont reconduits chez leurs parents par leur ami le maître d'hôtel mais, dans l'intervalle, ils auront conquis le coeur d'une vieille tante - lyonnaise aussi - dont tout le monde convoitait l'héri-tage. Tout s'arrange, les jumeaux sont fêtés, ainsi que le maître d'hôtel et la charmante vieille tante qui ne demande qu'à s'intéresser à une famille selon leur goût.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation