Avoir vingt ans dans les Aurès (1971) René Vautier

Pays de productionFrance
Sortie en France12 mai 1972
Procédé image35 mm - Couleur
Durée100 mn
DistributeurDHR (source : ADRC)
>> Rechercher "Avoir vingt ans dans les Aurès" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRené Vautier
Assistant réalisateurDenis Epstein
ScénaristeRené Vautier
DialoguisteRené Vautier
Société de production U.P.C.B. - Unité de Production Cinématographique de Bretagne
Directeur de productionYves Bénier
Distributeur d'origine Framo Diffusion
Directeur de la photographiePierre Clément
CadreurDaniel Turban
Ingénieur du sonAntoine Bonfanti
Auteur des chansons originalesPierre Tisserant"Nous aussi nous marchions"
Auteur des chansons originalesBernard Ramel"La Gueule saoûle", "Le Pied dans la merde", "Bien l'bonjour" et "Avoir vingt an
Auteur des chansons originalesRené Vautier"La Gueule saoûle", "Le Pied dans la merde", "Bien l'bonjour" et "Avoir vingt an
Auteur des chansons originalesYves Branellec"La Gueule saoûle", "Le Pied dans la merde", "Bien l'bonjour" et "Avoir vingt an
Interprète des chansons originalesPierre Tisserant"Nous aussi nous marchions"
Interprète des chansons originalesYves Branellec"La Gueule saoûle", "Le Pied dans la merde", "Bien l'bonjour" et "Avoir vingt an
MaquilleurFathia Rahou
MonteurNedjma Scialom
MonteurHamid Djellouli
MonteurJacques Michel
ScriptNicole Le Garrec
RégisseurJosé They
RégisseurMahmoud Djemni
Photographe de plateauFélix Le Garrec

générique artistique

Alexandre Arcady(le caporal Noël, dit Nono)
Hamid Djellouli(Youssef)
Philippe Léotard(le lieutenant Perrin)
Jacques Cancelier(Coco)
Jean-Michel Ribes(le curé)
Alain Scoff(Lomic)
Michel Élias(Robert)
Jean-Jacques Moreau(Jacques)
Yves Branellec(Youenn)
Philippe Brizard("La Marie")
Charles Tretout(Charles)
Pierre Vautier(Pierrick)
Alain Vautier(Lanick)
Bernard Ramel(Nanard)

Bibliographie

Périodiques

Sites Internet

Synopsis

Le 21 avril 1961, perdu dans les Aurès, un commando se heurte à un groupe de l'A.L.N. Au terme de l'affrontement, on relève un mort et un blessé dans le camp français. Le groupe a réussi à faire un prisonnier algérien. Tandis que le radio, surnommé "Coco", tente - en vain - d'établir le contact avec Alger pour l'envoi d'un hélicoptère, le blessé (dans le civil, un instituteur), revoit les événements qui se sont déroulés pour lui et ses camarades au cours des derniers mois: leur opposition au conflit algérien, leur envoi dans un camp d'insoumis, la formation plus ou moins forcée d'un commando opérationnel sous les ordres d'un lieutenant rude et assuré. Il revoit les meurtres, les viols, le lent et involontaire engagement de chacun dans l'escalade de la violence. Un seul a résisté: Noël, dit Nono, qui n'a jamais tiré une balle, qui n'a jamais tué quelqu'un... "Coco" a réussi à joindre Alger, pour apprendre le "putsch" des généraux. Espérant la "quille", les hommes ligotent le lieutenant qui veut se rallier au "putsch"... Mais, le 25 avril, c'est l'appel au "rétablissement de la discipline". Le premier ordre du lieutenant libéré consiste à liquider l'Algérien prisonnier. Alors, Noël se révolte. Il délivre l'Arabe et fuit avec lui vers la frontière tunisienne, vers la liberté ou vers la mort...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurBlacke Editions
DistributeurBlacke Editions
Annee1995
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée95 minutes
EditeurMPM Productions
DistributeurMPM Productions
Annee1992
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée100 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 15 juillet 1971

Lieux de tournage