Un assassin qui passe (1980) Michel Vianey

Pays de productionFrance
Sortie en France 1981
>> Rechercher "Un assassin qui passe" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMichel Vianey
ScénaristeMichel Vianey
Société de production Zenith Productions
Producteur déléguéYves Gasser
Producteur déléguéDaniel Messère
Distributeur d'origine Prodis
Directeur de la photographieBruno Nuytten
Ingénieur du sonBernard Ortion
Compositeur de la musique originaleJean-Pierre Mas
DécorateurChristian Portal
MonteurArmand Psenny
ScriptMichèle Andreucci

générique artistique

Jean-Louis Trintignant(Ravic)
Carole Laure(Pauline Klein)
Richard Berry(Jacques)
Feodor Atkine(Fontaine)
Jean-Pierre Sentier(Laurent)
Alain Bertheau(suspect)
Roland Bertin(homosexuel)
Béatrice Camurat(Alice, amie de Ravic)
Christine Datnowsky(employée de bureau)
Didier Flamand(Edouard, ami de Pauline)
Jean-Louis Fortuit(Ferreri)
Jeanne Goupil(prostituée)
Nathalie Guérin(serveuse)
Jean-Paul Muel(chef de service)
Amélie Prévost(droguée)
Anne Roussel(fille au tourniquet)
Malène Sveinbjornsson(fillette au violon)

Bibliographie

Synopsis

Une balle en plein front; le criminel s'effondre et le policier Ravic, satisfait de son coup, peut s'atteler à l'affaire suivante. Lui-même et son adjoint, Laurent, découvrent une prostituée assassinée dans une chambre d'hôtel. C'est la quatrième femme tuée de cette manière et, à chaque fois, Ravic est averti par lettre. L'auteur de ces crimes s'appelle Jacques, jeune employé de banque, malade sexuel, mais surtout affreusement seul et amoureux d'une danseuse, Pauline, dont il collectionne les affiches de spectacle. Un jour, couvert d'un masque, il se rend chez elle, la force à se déshabiller mais ne la tue pas. Pour Ravic, tout est clair: bientôt il reviendra pour tuer Pauline et il suffira de l'abattre. Une première fois, alors que Jacques vient apporter des fleurs, Ravic le manque de peu. Mais il a tout le temps: la protection de Pauline rompt sa solitude, ce qui est d'ailleurs peut-être réciproque. Pourtant, les crises de Jacques se répètent: une fois il se contente de suivre une jeune fille simplement pour qu'elle lui parle, mais un autre jour sa folie meurtrière le reprend et il tue une serveuse de self. A la suite d'une prise d'otage, au cours de laquelle il fait preuve d'un grand sang-froid, Ravic croit tenir le coupable: il n'en est rien. Du vrai coupable, Pauline reçoit un colis contenant un couteau. C'est donc pacifiquement que, peu de temps après, Jacques vient lui rendre visite, démasqué. Pauline surmonte progressivement son angoisse et, presque librement, s'apprête à se donner à lui. Ravic, arrivé sur les lieux, ne le tolère pas et abat Jacques, pourtant désarmé. Un rapport de police tout à fait fantaisiste lui évitera tout ennui.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurLa Guéville Vidéo (Paris)
DistributeurRégie Cassette Vidéo
Annee1985
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée110 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)90185
Nombre de salles de sortie (Paris)19
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)6
Nombre d'entrée première semaine (Paris)38237