La Note bleue (1990) Andrzej Zulawski

Pays de productionFrance ; Allemagne
Sortie en France 1991
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "La Note bleue" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAndrzej Zulawski
ScénaristeAndrzej Zulawski
Société de production Erato Films
Société de production G Films (Paris)
Société de production Canal+
Société de production Oliane Productions
Société de production Corpimages
Société de production Gemini Filmproduktion GmbH (Köln)
Producteur déléguéMarie-Laure Reyre
Producteur exécutifChristian Ferry
Directeur de productionGérard Molto
Distributeur d'origine AMLF (Paris)
Directeur de la photographieAndrzej Jaroszewicz
Ingénieur du sonMichel Vionnet
Ingénieur du sonFrançois Geneste
Ingénieur du sonJolanta Skura
Compositeur de la musique préexistanteFrédéric Chopin
DécorateurJean-Vincent Puzos
CostumierMagdalena Biernawska-Teslawska
MonteurMarie-Sophie Dubus
Coordinateur des effets spéciauxJérôme Krowicki
Photographe de plateauGeorges Pierre

générique artistique

Marie-France Pisier(Aurore, George Sand)
Janusz Olejniczak(Frédéric Chopin)
Sophie Marceau(Solange Sand)
Noëmi Nadelmann(Pauline Viardot)
Feodor Atkine(Eugène Delacroix)
Aurélien Recoing(Auguste Clésinger)
Benoît Lepecq(Maurice Sand)
Gilles Detroit(Fernand de Préaulx)
Béatrice Buchholz(Augustine Brault)
Redjep Mitrovitsa(A. Dumas fils)
Pavel Slabý(Jean)
Clément Harari(de Morgorgon)
Serge Ridoux(Louis Viardot)
Grazyna Dylong(Laure Czosnowska)
Roman Wilhelmi(Adalbert Grzymala)
Serge Renko(Tourgueniev)
Moussa Théophile Sowié
Bénédicte Loyen
Jean-Gilles Barbier
Jean-Max Brua
Eva Pouillat
Claude Bazin
Pascal Laurent

Bibliographie

Synopsis

Comme chaque été, George Sand passe ce jour de 1846, dans sa propriété de Nohant peuplée de souvenirs d'enfance, entourée de ses familiers, écrivains et artistes de l'époque: sa fille Solange, révoltée qu'elle déteste et pousse à épouser Fernand, un hobereau local; Frédéric Chopin, à qui la lie une passion depuis huit ans; la célèbre Pauline Viardot, qui reprend les thèmes du compositeur; le peintre Eugène Delacroix, qui dispose là d'un atelier. George ayant renvoyé les domestiques, toute la maison est occupée à la cuisine pour accueillir les nouveaux invités. Tandis que s'éloigne Ivan Tourgueniev, au cours du repas sous les arbres, George, très tendue, appuyée par son fils bien-aimé, Maurice, élève de Delacroix, et sa nouvelle fille adoptive Augustine, ne cesse d'attaquer Frédéric, devant l'ancien diplomate Grzymala, la comtesse polonaise Laure, le critique musical Louis Viardot et sa jeune femme Pauline. Le climat se détend lorsque George apprend la publication de son dernier roman. L'après-midi, tandis que le brillant Alexandre Dumas Fils fait une apparition, Solange, jalouse des succès amoureux et littéraires de sa mère, se déclare à Frédéric. Le musicien, dont la phtisie est déjà très avancée, n'est pas insensible à la fraîcheur de la jeune fille, mais la repousse. Le soir, Solange se donne au vigoureux sculpteur Auguste Clésinger, débarqué par hasard, tandis que George écoute Frédéric qui interprète pour elle la "note bleue", après laquelle il ne jouera plus. Les marionnettes du petit théâtre de Nohant content l'avenir de chacun.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation