Les Naufrageurs (1958) Charles Brabant

Pays de productionFrance
Sortie en France 1959
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Les Naufrageurs" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurCharles Brabant
Assistant réalisateurJean-Charles Lagneau
Assistant réalisateurJean Lefèvre
ScénaristeGuénaël Bolloré
AdaptateurRoland Laudenbach
AdaptateurCharles Brabant
DialoguisteRoland Laudenbach
Société de production Vega Films (Paris)
Société de production Finistère Films (Paris)
ProducteurEvrard de Rouvre
ProducteurGuénaël Bolloré
Directeur de productionGeorges Bernier
Distributeur d'origine Sirius Films (Paris)
Directeur de la photographieGhislain Cloquet
CadreurPaul Rodier
Ingénieur du sonSéverin Frankiel
Compositeur de la musique originaleRené Cloërec
DécorateurJean-Pierre Thévenet
DécorateurJacques Mély
CostumierFrancine Galliard-Risler
MaquilleurJean-Jacques Chanteau
CoiffeurJacky Chanteau
MonteurHuguette Brabant
ScriptGhislaine Du Sire
RégisseurAndré Chabrol

générique artistique

Henri Vidal(Yann)
Dany Carrel(Louise)
Charles Vanel(Marnez)
Renée Cosima(Moïra)
Carl Schell(Gilles)
Jacques Fabbri(le gitan)
Alfred Adam(le commissaire)
Madeleine Sologne(la mère Gastin)
Jean d' Yd(le curé)
Lucien Raimbourg(Gaël)
Guy Decomble(Hervé)
Gérard Darrieu(Jean)
Pâquerette(la vieille Marie)
Julien Verdier(Pierrick)

Bibliographie

Synopsis

Si la famine sévit à Blaz-Mor, c'est Moira qui en est la cause. Louise Kermelen et les femmes de l'île décident de la chasser. La seule autorité du village, Marnez, essaiera de les raisonner et de leur faire comprendre que devant la famine, il n'y a que la patience. Malgré l'intervention de Yann qui l'adjure de partir un soir de brume, Moira brise le fanal qui indique les récifs dangereux de Blaz-Mor, provoquant ainsi le naufrage d'un navire. Les hommes de l'île arrivent sur les lieux et devant les richesses du bateau et le parti qu'ils peuvent en tirer, achèvent les blessés. Au moment du partage, Moira qui attendait en leur annonçant la vérité beaucoup de reconnaissance, réalise que seuls la crainte et le respect existent et qu'on la déteste. Puisque personne ne l'aime et malgré le danger présenté, elle sauve Gilles, un des matelots qui a échappé au carnage. Dans le village dressé contre Marnez par Yann qui est pour les naufragés, Louise à son tour découvre Gilles, se tait et se laisse aimer par lui à l'insu de Moira. L'époque du Pardon arrivée, les prédictions de Marnez se réalisent, le curé, des marchands et un commissaire suivis de quelques autres débarquent dans l'île. Le commissaire découvre la vérité. Mais il faut un responsable. Marnez se présente. Marnez qui n'a plus rien à perdre dans l'île puisqu'il vient de perdre Louise, partie avec Gilles pour la Grande Terre. Mais Moira ne veut pas que Marnez se sacrifie. Elle crie à tous qu'elle est la coupable. Le commissaire s'arrête, attend car il a compris qu'il emmène un innocent. mais les îliens entourent Moira pour l'empêcher de parler. Le commissaire emmène son prisonnier et tandis qu'il embarque avec lui, Yann retourne vers le village en emportant le corps de Moira, morte étouffée.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation