Police judiciaire (1957) Maurice de Canonge

Pays de productionFrance
Sortie en France 1958
>> Rechercher "Police judiciaire" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMaurice de Canonge
Assistant réalisateurPierre Léaud
ScénaristeMarcel Rivet
ScénaristeMaurice de Canonge
AdaptateurPierre Léaud
AdaptateurMaurice de Canonge
DialoguisteMarcel Rivet
Société de production L.P.C. - Les Productions Cinématographiques (Paris)
Société de production Chaillot Films
ProducteurPierre Gérin
ProducteurMaurice Arnel
Directeur de productionPierre Gérin
Distributeur d'origine Cocinor - Comptoir Cinématographique du Nord
Directeur de la photographieGeorges Million
CadreurRené Ribault
Ingénieur du sonJean Rieul
Compositeur de la musique originaleJacques Météhen
DécorateurClaude Bouxin
MaquilleurLouis Dor
MonteurVictor Grizelin
ScriptMadeleine Lefèvre
RégisseurAndré Chabrol
Photographe de plateauGeorges Papot

générique artistique

Anne Vernon(Violette)
Henri Vilbert(Commissaire Frédéric)
Robert Manuel(commissaire Dupuis)
Yves Vincent(Inspecteur Giverny)
Colette Déréal(Geneviève)
Pierre Fromont(Loubier)
Jean Tissier(Bob)
Lucien Nat(inspecteur Lanoux)
Denise Grey(Mme Jambert)
Daniel Cauchy(Menaz)
Suzanne Dehelly(Mme Georges)
Martine de Breteuil(Boubreuil)
Guy Decomble(inspecteur Mercier)
Charles Bouillaud(M. Joly)
Orane Demazis(Mme Cassevent)
Jean Martinelli(directeur de la P.J.)
René Havard(Cassou)
Josselin(Farnoux)
Jean Lara(inspecteur Maxime)
Albert Rémy(inspecteur Valentin)
Daniel Mendaille(Vallard)
Jacques Bertrand(Abel le lutteur)
Marcel d' Orval(René le Belge)
Jacques Bernard
Solange Certain
Jacques Charrier
Jean Daurand
Jean Degrave
Lucien Desagneaux
Gabriel Gobin
Jérôme Goulven
Claudie Laurence
Albert Michel
Jean Morel
Pierre Morin
Jean Pignol
Chantal de Rieux
Jacques Sablon
Michel Salina
Julien Verdier
Robert Vidalin

Bibliographie

Synopsis

Sans être un film à sketches, Police Judiciaire permet de suivre le déroulement parallèle de plusieurs affaires criminelles. La diversité de ces enquêtes donne lieu à une adroite évocation des rouages et de l'atmosphère de la P. J.. Ce sont les moyens qu'il faut mettre en oeuvre pour confondre un jeune malfaiteur accusé d'avoir supprimé un complice, l'arrestation et l'interrogatoire d'un faux témoin au service d'un redoutable tueur qui a abattu un policier. C'est surtout l'enquête difficile, faute d'indices, consécutive à un double crime dans un hôtel voisin de la place Clichy. On a découvert deux cadavres, celui de la patronne et de la jeune bonne. Aucune trace de vol ou d'effraction mais un foulard maculé de sang et portant une marque de teinturerie. Les policiers découvriront que la patronne avait pour amant le garçon de l'hôtel et que la petite bonne, que l'on croyait sage, était enceinte, et ce n'est qu'au moment où l'affaire paraîtra définitivement insoluble que la vérité éclatera.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 11 mars 1957
Fin : 16 avril 1957

Lieux de tournage