Les Chemins de Katmandou (1969) André Cayatte

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France26 septembre 1969
Procédé image35 mm - Couleur
Durée100 mn
>> Rechercher "Les Chemins de Katmandou" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAndré Cayatte
Assistant réalisateurJacques Bourdon
Assistant réalisateurRaj Bhandari
Assistant réalisateurDanielle Ménard
Assistant réalisateur Sudesh
ScénaristeAndré Cayatte
ScénaristeRené Barjavel
DialoguisteRené Barjavel
Société de production Franco-London-Film (Paris)
Société de production Les Films des Deux Mondes
Société de production Mondial TE-FI (Roma)
ProducteurLucien Massé
Directeur de productionUlly Pickardt
Distributeur d'origine C.F.D.C. - Compagnie Française de Distribution Cinématographique (Paris)
Directeur de la photographieAndreas Winding
CadreurBernard Noisette
Ingénieur du sonFernand Sartin
Compositeur de la musique originaleSerge Gainsbourg
DécorateurRobert Clavel
CostumierJacqueline Guyot
CostumierLouis Feraudpour les femmes
CostumierPierre Balmainpour les hommes
MaquilleurJacqueline Pipard
MonteurBorys Lewin
ScriptCatherine Prévert
RégisseurJean Lara
Photographe de plateauJean Kerby

générique artistique

Renaud Verley(Olivier)
Jane Birkin(Jane)
Elsa Martinelli(Martine)
Serge Gainsbourg(Ted)
Pascale Audret(Yvonne)
David O'Brien(Jacques Jamain)
Arlene Dahl(Laureen)
Marc Michel(François Marss)
Jean-Paul Tribout(Patrick Demas)
Serge Kochine(Sven)
Mike Marshall(Harold)
Sacha Pitoëff(le directeur des Equipes Internationales de Solidarité)
Steve Eckardt(le médecin)
Gilberte Géniat(la bouchère)
Gérard Croce(le garçon boucher)
Xanti Valio(Soura)

Bibliographie

Synopsis

Olivier est un jeune homme qui a participé aux événements de mai 68 et qui se trouve, quand l'ordre est revenu, profondément déçu. Sa mère, Martine, est un mannequin qui cache son âge (et donc aussi l'existence de son fils) pour garder son » job » où la compétition est si rude. Séduite quand elle n'était encore qu'une adolescente, puis abandonnée, elle n'a jamais reçu du père de son fils la pension qu'il lui devait. Celle-ci s'élève aujourd'hui à 30 millions. Olivier décide d'aller la réclamer à son père qui organise des chasses pour milliardaires au Népal. Olivier se sert de l'organisation des « Equipes Internationales de Solidarité » pour se faire payer son voyage. Mais une fois là-bas, au lieu de travailler gratuitement au service des indigènes comme il l'a promis, il s'enfuit vers sa propre destination. Il prend la route et s'épuise à marcher à pied. Lors d'un moment de sommeil bien mérite, trois hippies s'approchent de lui, Jane, Sven et Harold, qui le réveillent en le couvrant de fleurs. Jane s'offrira à Olivier qui tombe amoureux d'elle sans pouvoir admettre le mode de vie qu'elle a choisi, fait de drogue et d'amour libre. Ils se quittent bientôt. Olivier retrouve enfin son père. Mais il découvre que celui-ci est sans un sou vaillant. En fait, Jacques dissimule derrière une façade d'organisation de safari, un trafic de statuettes volées aux temples, dont son associé Ted est l'instiga-teur. Olivier, déçu, décide d'aller rejoindre Jane à Katmandou. Il la retrouve prostrée et anéantie par la drogue dans une taverne du quartier des Thibétains. Elle promet de renoncer à son vice. Mais il faut la soigner. Pour trouver de l'argent, Olivier accepte de voler des statues pour Ted, qui, lui, voit dans le jeune homme un moyen de se venger de Jacques qui est l'amant de sa femme. Il fait voler à Olivier une statue qu'il porte chez Jacques et Ted prévient la police du vol en indiquant l'adresse de Jacques. Pendant ce temps, il profite de l'éloignement d'Olivier pour abuser de Jane. Olivier, revenu, se bagarre avec Ted. Jane, prisonnière de ses rêves, s'avance vers la fenêtre, bascule et tombe dans le vide. La femme de Ted tire sur son mari et celui-ci s'écroule, mort. Olivier disparaît. Ni son père à Katmandou ni sa mère à Paris ne savent ce qu'il est devenu. Il a tout simplement rejoint les « Equipes internationales » pour essayer de se rendre utile et donner un sens à sa vie.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 31 janvier 1969

Lieux de tournage