L'Assassin connaît la musique (1963) Pierre Chenal

Pays de productionFrance
Sortie en France16 octobre 1963
Procédé image35 mm - NB
Durée82 mn
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "L'Assassin connaît la musique" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPierre Chenal
Assistant réalisateurMarceau Ginesy
Assistant réalisateurJean Lara
ScénaristeFred Kassak
ScénaristePierre Chenal
Auteur de l'oeuvre originaleFred Kassakd'après le roman "Une chaumière et un meurtre"
DialoguisteFred Kassak
Société de production Hoche Productions (Paris)
Société de production Général Productions (Paris)
Directeur de productionLéon Canel
Directeur de la photographieMarc Fossard
CadreurPaul Rodier
Ingénieur du sonAntoine Archimbaud
Compositeur de la musique originalePaul Misraki
DécorateurJacques Paris
CostumierTanine Autré
Costumier Réalpour Maria Schell
MaquilleurAnatole Paris
MonteurMadeleine Bibollet
ScriptClaude Vériat
RégisseurAndré Retbi
Photographe de plateauJean-Louis Castelli

générique artistique

Paul Meurisse(Lionel Fribourg)
Maria Schell(Agnès Devillard)
Sylvie Bréal(Marie-Josée Fribourg)
Claude Mann(Francis Pantrieux)
Jacques Dufilho(le docteur Hulot)
Noël Roquevert(Monsieur Devillard)
Christa Lang(Christine)
Yvonne Clech(Graziella)
Fernand Guiot(l'inspecteur Champorel)
Marcel Pérès(le camionneur)
Paul Demange(le voisin mécontent)
Pierre Sergeol(le chef d'atelier)
Jean Luisi(le vitrier)
Madeleine Suffel(la concierge)
Laure Paillette(la locataire)
Yvonne Dany(la cantatrice)
Mossaz(le pianiste)
Jean Lara(le réalisateur)
André Badin(l'assistant réalisateur)
Roland Malet(un agent)
Pierre Durou(un détenu)
Franck Maurice(un détenu)
Raymond Pierson(un homme à l'enterrement)

Bibliographie

Synopsis

Lionel Fribourg, vieux compositeur maniaque, néglige quelque peu l'éducation de sa fille Marie-José, le premier de ses soucis étant le silence pour parachever sa symphonie. Les voisins le gênent, les bruits d'un atelier proche le persécutent. Une rencontre fortuite avec Agnès, naïve petite employée, lui fait entrevoir une issue calme et paisible dans le pavillon qu'elle possède à Marly. Mais Agnès possède aussi un père bricoleur, donc bruyant, qu'il songe bientôt à éliminer. Il se heurte aussi à un autre obstacle majeur. Agnès a des principes et, étant divorcée, considère le mariage avec Lionel impossible. Celui-ci va alors s'occuper sérieusement de l'ancien mari, pâle figurant, qui disparaît accidentellement en cascadant dans un grand film d'aventure. Marie-José, qui a voulu s'occuper des affaires de coeur de son père, va trouver Agnès, et rencontre chez elle Francis, un de ses petits cousins d'Agnès qui semble la consoler très nettement de cette série d'épreuves. Entre Marie-José et Francis, c'est le coup de foudre ; le pavillon de Marly, attribué par testament au cousin Francis, échappe à Lionel et celui-ci, par voie de conséquence, à Agnès. Qu'à cela ne tienne, une charmante veuve lui vante les charmes isolés de sa villa de banlieue. Lionel s'épanouit devant cet espoir nouveau, mais, là encore, un vieux père musicien et encombrant se doit d'être éliminé rapidement. Un tel acharnement à trouver le calme conduit Lionel derrière de solides barreaux. Dans cette paisible solitude, il découvre les derniers accords de sa symphonie qui sera un triomphe.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 27 mai 1963
Fin : 15 juillet 1963

Lieux de tournage