La Marraine de Charley (1959) Pierre Chevalier

Pays de productionFrance
>> Rechercher "La Marraine de Charley" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPierre Chevalier
Assistant réalisateurEdouard Luntz
Auteur de l'oeuvre originaleBrandon Thomas
DialoguisteJean Girault
Société de production Fides - Fiduciaire d'Éditions de Films (Paris)
Société de production Plazza Films
Directeur de productionMaurice Saurel
Directeur de la photographieWalter Wottitz
Ingénieur du sonRobert Teisseire
Compositeur de la musique originaleJean Constantin
DécorateurRobert Bouladoux
MonteurFrançoise Javet

générique artistique

Fernand Raynaud(Charley)
Anny Auberson(Rosie)
Claude Véga(Luc)
Monique Vita(Minou)
Pierre Bertin(M. de Saint-Sevran)
Lucien Barjon
René Berthier
Florence Blot(patronne du magasin de vêtements)
Sacha Briquet(Jacques)
Renée Caron(Annick)
Jean-Pierre Cassel(Claude)
Germaine Delbat(la concierge)
Hubert Deschamps(le vendeur de voitures)
Madeleine Ganne
Maguy Horiot
Jean Juillard(Raymond)
Albert Michel(Gaston)
Max Montavon(le sommelier)
Bernard Musson(un extra)
Paul Préboist(le vigile)
Rivers Cadet
Michel Salina
Géo Valdy

Bibliographie

Synopsis

Charley est un vieil étudiant qu'une excellente marraine a doté d'un appartement et de tout ce qu'il faut pour y vivre. Comme ce garçon est tout le contraire d'un égoïste, de nombreux amis cohabitent dans les deux pièces, grâce à une excellente organisation. Mais voici que se présente une autre organisation bien meilleure celle-là : Monsieur de Saint-Sevran, qui connut autrefois la fameuse marraine, se montre tout disposé à louer à cette dame l'hôtel particulier qu'il possède. Hélas, la marraine que l'on attendait ne vient pas et il ne reste qu'une solution : Charley devra se faire passer pour elle, grâce à quelques « légers » truquages, et comme il a bon coeur (toujours) il consent. Complètement induit en erreur (lui, mais pas nous, il s'en faut !) M. de Saint-Sevran cède son hôtel où toute la bande vient s'installer. Ce qui complique tout alors, c'est que ce bon M. de Saint-Sevran a trouvé charmante sa visiteuse ; et comme il la croit très riche, il décide de l'épouser. Il vient donc fréquemment la voir, s'invite à dîner, contraignant ainsi Chariey et ses amis à une acrobatie épuisante pour eux et pour nous.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation