Le Roi du village (1962) Henri Gruel

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1963
>> Rechercher "Le Roi du village" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurHenri Gruel
Assistant réalisateurJean Canolle
ScénaristeJean Canolle
AdaptateurRemo Forlani
AdaptateurHenri Gruel
DialoguisteJean Canolle
Société de production Plazza Films
Société de production FICIT - Finanziaria Cinematografica Italiana (Roma)
Directeur de productionLouis de Masure
Directeur de la photographieRoger Duculot
Ingénieur du sonSéverin Frankiel
Compositeur de la musique originaleJacques Lasry
Compositeur de la musique originaleGeorges Moustaki
MonteurCharles Bretoneiche
Coopérateur techniquePierre Cosson

générique artistique

Henri Tisot(Moïse)
Catherine Rouvel(Agnès)
Charles Blavette
Jean Amadou
Luisa Mattioli
Marjorie Bréal
Pierre Maguelon
Anna-Maria Pace
Jean Le Poulain
Jean Panisse
Ermanno Casanova
Les Chats Sauvages
Maurice Couzinet
Maryse Méjean
Lisa Gastoni

Bibliographie

Synopsis

Comme son illustre homonyme, Moïse a été recueilli sur les eaux, non par la fille du Pharaon, mais par les habitants d'un petit village provençal qui deviennent pour lui autant de pères et de mères. Parvenu à l'âge d'homme, Moïse, reconnaissant, devient le dévoué factotum de sa grande famille, qui apprend bientôt, avec joie, ses fiançailles avec Agnès, une jeune fille du pays. Sur ces entrefaites arrive un bûcheron italien. Ce dernier se met à décrire au paisible jeune homme l'ensorcelante beauté des femmes de Paris. Moïse en est ébloui, et, nuit et jour, il se prend à rêver de ces extraordinaires évocations. Les rêves deviennent réalités le jour où surgissent trois demoiselles de Paris qui apportent dans le village scandalisé leur façon de vivre saint-tropézienne. Moïse est bientôt sous le charme : il en oublie tout, ses pères, ses mères, sa fiancée. Le village entier se décide alors à agir. et fait sonner le tocsin, à seule fin que Moïse, n'écoulant que la voix de son devoir, se précipite vers la grange où se trouve la pompe à incendie. Une fois là, on l'enferme à double tour. Là-dessus, les demoiselles déguerpissent, aidées d'ailleurs par la population. Mais Moïse ne peut oublier la plus belle des trois, Clotilde, et va la rejoindre à Paris. Il la retrouve. Elle le présente à son fiancé. Indigné, l'honnête garçon réagit un peu trop violemment. On l'emmène au poste de police. Mais il rejoint bientôt son village et retrouve sa fiancée à lui, Agnès, qui l'avait attendu, ainsi que tous ses pères et mères adoptifs.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation