Un choix d'assassins (1966) Philippe Fourastié

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1967
>> Rechercher "Un choix d'assassins" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPhilippe Fourastié
ScénaristePhilippe Fourastié
ScénaristeRemo Forlani
Auteur de l'oeuvre originaleWilliam P. McGivern
DialoguistePhilippe Fourastié
DialoguisteRemo Forlani
Société de production Rome-Paris Films
Société de production SEPIC - Societé d'Etudes Pour l'Industrie Cinématographique
Société de production Cinegai (Roma)
ProducteurGeorges de Beauregard
Directeur de productionRené Demoulin
Directeur de la photographieAlain Levent
Ingénieur du sonGuy Chichignoud
Compositeur de la musique originaleMichaël Cummins
Compositeur de la musique originaleAlain Goraguer
DécorateurGuy Littaye
MonteurArmand Psenny

générique artistique

Bernard Noël(Stéphane)
Duda Cavalcanti(Tani)
Mario David(Scarlati)
Corinne Armand(Jennifer)
Robert Dalban(Le commissaire)
Guido Alberti(Domenico)
Marcel Lupovici(Quessada)
Manuela von Oppen(Catherine)
Antonio Passalia(Paco)
Raymond Studer(le caporal)

Bibliographie

Synopsis

A la suits d'un accident de voiture où sa femme a trouvé la mort, un dessinateur de bandes dessinées pour enfants s'abîme peu à peu dans l'alcool et la déchéance physique. Lorsqu'à bout de ressources et de volonté il échangera sa vie à un vulgaire trafiquant d'armes contre un verre de cognac, celui-ci n'hésitera pas et l'hébergera contre la promesse de tuer qui il lui désignera. Seule une petite fille, rencontrée sur une plage de Casablanca, lui apporte spontanéité et fraîcheur et, lorsque sa mère, une riche Américaine, se suicide, c'est à lui que le consulat américain demande de s'occuper un peu de la fillette, qui n'a confiance qu'en lui. Sur ces entrefaits, il fait la connaissance d'une jeune femme qui a eu des difficultés avec la police. Celle-ci lui a demandé de se procurer certains renseignements sur les activités de la bande, en échange de son passeport. Il les lui donne. Par la suite, le chef de la bande lui désigne comme victime le chef de la Police. Or, les gangsters ont su que la jeune femme avait renseigné les policiers, et elle a préféré mourir sous la torture plutôt que de révéler le nom de son indicateur. Révolté, notre dessinateur abat le chef des truands, permettant ainsi à la police de démanteler le trafic d'armes. Puis, malgré le danger qui l'y menace, il accompagne la petite fille jusqu'à Lausanne.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 29 août 1966
Fin : 15 octobre 1966