Trois couleurs bleu (1992) Krzysztof Kieslowski

Pays de productionFrance ; Suisse ; Pologne
Sortie en France 1993
DistributeurDiaphana pour MK2 (source : ADRC)
>> Rechercher "Trois couleurs bleu" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurKrzysztof Kieslowski
Assistant réalisateurEmmanuel Finkiel
Assistant réalisateurFrançois Azria
Assistant réalisateurJulie Bertuccelli
Assistant réalisateurStéphane Libiot
ScénaristeKrzysztof Kieslowski
ScénaristeKrzysztof Piesiewicz
Collaborateur scénaristiqueAgnieszka Holland
Collaborateur scénaristiqueEdward Zebrowski
Collaborateur scénaristiqueSlawomir Idziak
Société de production Studio Filmowe TOR (Varsovie)
Société de production CAB Productions (Lausanne)
Société de production France 3 Cinéma
Société de production MK2 Productions
Société de production CED Productions
Société de production Canal+
ProducteurMarin Karmitz
Directeur de productionYvon Crenn
Distributeur d'origine MK2 Diffusion
Directeur de la photographieSlawomir Idziak
Ingénieur du sonJean-Claude Laureux
MixeurWilliam Flageollet
Compositeur de la musique originaleZbigniew Preisner
DécorateurClaude Lenoir
MonteurJacques Witta

générique artistique

Juliette Binoche(Julie)
Benoît Régent(Olivier)
Florence Pernel(Sandrine)
Charlotte Very(Lucille)
Hélène Vincent(La journaliste)
Philippe Volter(L'agent immobilier)
Emmanuelle Riva(La mère de Julie)
Claude Duneton(Le médecin)
Alain Decaux(L'ami qui prononce l'oraison funèbre)
Isabelle Sadoyan(La servante, Marie)
Pierre Forget(jardinier)
Catherine Thérouenne(voisine)
Yann Trégouët(Antoine)
Jacek Ostaszewski(flûtiste)
Florence Vignon(copiste)
Daniel Martin(voisin)
Alain Ollivier(avocat)
Jacques Disses
Philippe Manesse

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

La nuit est d'un bleu profond, la voiture roule vite... L'accident. A l'hôpital, Julie apprend que son mari et son enfant, Anna, n'ont pas survécu. Elle tente de se suicider, sans y parvenir. L'infirmière la réconforte, tout comme Olivier, l'ami fidèle venu la voir. Patrice, l'époux de Julie, était un musicien renommé qui achevait la partition d'un concert pour l'unification de l'Europe. Après sa sortie d'hôpital, malmenée par une journaliste, Julie décide de repartir à zéro après avoir passé la nuit avec Olivier. Elle met en vente sa maison, reprend son nom de jeune fille, loue un appartement au coeur de Paris, détruit la partition en cours de Patrice, s'isole, refuse de signer une pétition de ses voisins hypocrites contre Lucille, la "fille facile" de l'étage inférieur... Mais il y a sa mère qui est déjà "ailleurs", Antoine qui lui rapporte un bijou trouvé sur les lieux de l'accident, ce flûtiste inconnu qui joue dans la rue un thème de Patrice... Lucille devient son amie. Par hasard (?), Julie découvre à la télévision que Patrice avait une maîtresse. Elle n'a de cesse que de la retrouver. Celle-ci, Sandrine, attend un enfant de Patrice. Dès lors, Julie est transformée : elle ne vend plus sa maison où elle installe Sandrine. Elle achève la partition de Patrice - sauvée par une copiste - avec Olivier. Tous deux s'aiment.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)324314
Nombre de salles de sortie (Paris)17
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)16
Nombre d'entrée première semaine (Paris)62626
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)1093896

Palmares