Cause toujours mon lapin (1961) Guy Lefranc

Pays de productionFrance
>> Rechercher "Cause toujours mon lapin" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGuy Lefranc
Auteur de l'oeuvre originaleDay Keene
DialoguisteRoger Boussinot
DialoguisteGuy Lefranc
DialoguisteGilles Morris-Dumoulin
DialoguisteYvon Samuel
Société de production Belmont Films
ProducteurJacques Roitfeld
Directeur de productionJean Mottet
Directeur de la photographieJean-Louis Picavet
Ingénieur du sonRaymond Gauguier
Compositeur de la musique originaleMichel Legrand
Compositeur de la musique originaleFrancis Lemarque
DécorateurRobert Clavel
MonteurClaude Durand

générique artistique

Eddie Constantine(Jackson)
Claudine Coster(Margaret)
François Chaumette(Simon Robert)
Marielle Gozzi(Olga)
Renée Cosima(Françoise)
Marie Albe
Paul Bonifas
Christian Brocard
Gabriel Cattand
Yvonne Dany
Clément Harari
Fulbert Janin
Patricia Karim
Pierre Mirat
Alain Nobis
Lona Rita
Roger Vadim
André Weber

Bibliographie

Synopsis

Le ventriloque Jackson est, du fait de faux témoignages, condamné pour meurtre à vingt ans de réclusion. Ayant réussi a s'évader, il n'aura de cesse qu'il ait convaincu les faux témoins de leur crime. Le premier de ceux-ci, un nommé Delmas, après quelques minutes de conversation « persuasive » reconnaît avoir porté son faux témoignage sur l'ordre d'un certain Simon « importateur de fruits exotiques » aux Halles et gangster en réalité. De plus, Jackson apprend que c'est une jeune femme, Françoise, qui connaît le véritable meurtrier. Simon, ayant eu vent de l'affaire, fait étrangler Delmas et abattre Françoise d'une rafale de mitraillette au moment même où elle allait parier à Jackson. Elle a juste le temps de murmurer à Jackson : « Sophie. Hôtel du Centre. ». Mais, à Paris, il y a une douzaine d'Hôtels du Centre. Commence alors une course endiablée contre la montre entre Jackson et la maffia de Simon, pour retrouver Sophie. Jackson est le gagnant, mais Sophie, sur laquelle Jackson comptait pour obtenir la clef de l'énigme, n'est qu'une enfant de six ans, la fille de Françoise que celle-ci a voulu lui confier avant de perdre connaissance. Il lui faut maintenant protéger Sophie contre les entreprises des hommes de main de Simon. Et une nouvelle course éperdue se déroule entre les gangsters lancés à la poursuite de Jackson, encombré par sa jeune protégée et un gros lapin en peluche, que celle-ci n'a pas voulu abandonner. L'histoire recevra son épilogue dans une immense mûrisserie de bananes aux Halles où Simon entrepose de la drogue. Grâce à son talent de ventriloque, Jackson mystifiera ses adversaires et forcera Simon à avouer son forfait avant de le liver à la police. Il ramènera Sophie, saine et sauve à Françoise, sur son lit d'hôpital et le lapin en peluche conclura par ces mots que le ventriloque lui a sans doute soufflés dans le creux de l'oreille : « Bien joué, Jackson, bien joué !. ».
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation