Delphine (1968) Eric Le Hung

Pays de productionFrance
Sortie en France 1969
>> Rechercher "Delphine" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurEric Le Hung
Assistant réalisateurPatrick Bureau
ScénaristeEric Le Hung
ScénaristeJeanne Cressanges
DialoguistePaul Gégauff
Société de production OPERA - Office de Productions, Editions et Réalisations Artistiques (Paris)
Directeur de productionJean-Roch Rognoni
Directeur de la photographieRené Mathelin
Ingénieur du sonGuy Villette
Compositeur de la musique originaleRoland Vincent
DécorateurMaurice Petri
MonteurMonique Isnardon
MonteurRobert Isnardon

générique artistique

Maurice Ronet(Jean-Marc)
Dany Carrel(Delphine)
Paul Guers(Norman)
Frédéric de Pasquale(Jean Portal)
Nino Ferrer(Luc)
Clément Bairam(le père de Marie)
Jacques Balutin(le photographe)
Betty Beckers
Chantal Broquet
Jacqueline Corot
Raymond Danjou
Michel Duplaix
Marianna Falk
Yves Gabrielli
Danièle Graule(Mimi)
Jean-Pierre Jaubert
Michaël Ketcham
Chantal Laurentie
Marie-Josèphe Lauretta
Jean Luisi
Monique Mélinand(la mère de Marie)
Annie Nicolas
Liliane Pavard
Karin Petersen
Jacques Plée
Bernadette Robert
Claude Ruben(le jeune père)
Anne Sellers
Catherine Siriez
Jean-Daniel Sola
Xanti Valio
Agneta Van de Laar
Richard Villiers
Inge Wissinger
Dominique Zardi(le philosophe)

Bibliographie

Synopsis

Delphine est allongée nue sur le sable d'une plage déserte. Soudain, au-dessus d'elle, elle découvre l'existence d'une cloche de verre contre les parois de laquelle elle frappe vainement. De l'autre côté, un enfant qui l'interroge. Elle ne peut répondre ; elle halète ; elle se retrouve, au sortir de son cauchemar, dans la salle d'opération d'un hôpital. Et là, elle revoit sa vie, frivole et misérable. Delphine a trente ans. Elle est rédactrice en chef d'un grand journal de mode, luxueux et modem style. Elle va de cocktail en interviews, de cabarets en clubs privés. Quoiqu'elle soit une femme « libre », elle n'a pas une seule minute de répit. Au milieu des embouteillages de la capitale, elle injurie les autres automobilistes comme un homme. Evidemment, elle a de nombreux amants. Celui qui l'intéresse le plus pour le moment est un petit journaliste qu'elle a l'impression d'aimer plus qu'elle n'est aimée de lui. Celui-ci, peut-être encore plus frivole qu'elle, lui donnerait presque un sentiment de supériorité. Elle a aussi son ami de toujours : Jean-Marc, un couturier blasé et tendre à qui ses penchants particuliers interdisent d'avoir une liaison normale avec Delphine, et c'est peut-être pour cela que leurs relations durent depuis si longtemps. Et puis, un jour, dans un restaurant, Delphine a le coup de foudre : elle rencontre Jean Portal, un peintre qui vit à la campagne, retiré et serein, et ne se mêle aux milieux frelatés de fa capitale que pour asseoir sa réputation et gagner de l'argent. Il semble que le coup de foudre soit réciproque. Pendant des semaines, Jean Portal et Delphine vont jouer à cache-cache. Ils s'avoueront et vivront leur grand amour lors d'un séjour dans la maison de campagne de Jean. Pour Delphine, c'est peut-être une nouvelle existence qui commence, où le néant de ses activités actuelles et leur insupportable vanité vont se changer en équilibre et en maturité. Bien sûr, Delphine ne tarde pas à quitter la demeure de Jean ; sa vie sociale la reprend, mais elle jure qu'elle reviendra. En guise de promesse d'un avenir meilleur, elle avoue à Jean son vrai nom qu'elle avait tenu secret : Marie. Son mariage prochain avec Portal ne manquera pas de modifier radicalement son existence.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 27 septembre 1968
Fin : 27 novembre 1968