Des feux mal éteints (1993) Serge Moati

Pays de productionFrance
Sortie en France 1994
>> Rechercher "Des feux mal éteints" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurSerge Moati
Assistant réalisateurFrançois Guérin
Assistant réalisateurPatrice Martineau
ScénaristeDidier Decoin
ScénaristeSerge Moati
Collaborateur scénaristiqueJean-Jacques Zilbermann
Auteur de l'oeuvre originalePhilippe Labro
Société de production Belvédère productions
Société de production Canal+
Société de production France 2 Cinéma
Société de production GMT Productions (Paris)
Société de production Image et Compagnie (Paris)
Société de production SFP Cinéma
ProducteurBoudjemaa Dahmane
Producteur déléguéThierry Forsans
Producteur déléguéSerge Moati
Producteur exécutifThierry Forsans
Directeur de productionPhilippe Perrin
Distributeur d'origine Pan-Européenne (Paris)
Directeur de la photographieJacques Guérin
Ingénieur du sonJoël Faure
Ingénieur du sonNorbert Garcia
Compositeur de la musique originaleGabriel Yared
DécorateurDominique Treibert
CostumierFrançoise Guégan
MonteurNicole Dedieu
MonteurJean-Pierre Roques
Photographe de plateauStéphane Masson

générique artistique

Manuel Blanc(Jérôme)
Maria de Medeiros(Tweedy Bird)
Emmanuel Salinger(François)
Hélène Vincent(Jeanne)
Rufus(Perleau)
François Négret(Seb)
Christophe Malavoy(Vergèze)
Daniel Gélin(le monsieur sur la plage)
Simon de La Brosse(Travaire)
Fabrice Desplechin(Sprague)
Xavier Thiam(Nicolas)
Chick Ortega(Calboeuf)
Olivier Brunhes(Grégois)
Charles Schneider(Bacques)
Jacques Boudet(Maubert)
Joël Lefrançois(Maréchal)
Marie Cariès(la jeune femme)
Guillaume Denis(le coursier)
Florence Pelly(Juliette Gréco)
Serge Bourrier(vieux journaliste)
André Haber(Martineau)
Claude Brécourt(chroniqueur)
Daniel Kenigsberg(1er homme OAS Paris)
Daniel Vérité(2ème homme OAS Paris)
Benoît Lepecq(Max interviewé)
Thierry de Peretti(soldat hôpital)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

1962 torride. La guerre d'Algérie tire à sa fin, les accords entre la France et le FLN ont été signés, mais l'OAS, qui ne supporte pas l'idée même d'indépendance, tente avec son opération "Terre brûlée" de tout remettre en question. Jérôme, journaliste débutant parisien, est appelé avec son contingent, à rejoindre l'Algérie. Il y retrouve son ami François, journaliste comme lui, comme lui il sera "planqué" au "Journal de l'armée". En cette fin de tornade, rien n'est plus simple. François s'est engagé dans un groupe d'action antiterroriste et a dressé une liste des responsables OAS. Il avait fait parvenir cette liste à Jérôme à Paris pour qu'il la rende publique, mais celui-ci n'avait pas compris le message. L'OAS en quête de cette liste, sème la mort sans états d'âme. François est tué, Jérôme et le petit groupe auquel il s'était agrégé, est menacé. Alger connaît une vague d'attentats et des manifestations meurtrières. Jérôme qui se permet d'émettre des opinions, est versé dans "l'active". Le capitaine Vergèze, dont François a prononcé le nom en mourant, commande le groupe armé où il échoue. C'est lui qui sauvera Jérôme quand un commando OAS tente de le tuer avec sa fiancée. La guerre est enfin finie, tout le monde rentre ou fuit. Jérôme retrouve sa place de journaliste, et à une fête qui célèbre ses succès, Vergèze est venu, il lui révèle alors qu'il "était" de l'OAS, infiltré, et que c'est lui qui a "liquidé" François.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)14391
Nombre de salles de sortie (Paris)8
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)9
Nombre d'entrée première semaine (Paris)8069
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)34501