Le Gendarme se marie (1968) Jean Girault

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France30 octobre 1968
Procédé image35 mm - Couleur
Durée90 mn
>> Rechercher "Le Gendarme se marie" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Girault
ScénaristeJean Girault
ScénaristeRichard Balducci
ScénaristeJacques Vilfrid
DialoguisteJacques Vilfrid
Société de production SNC - Société Nouvelle de Cinématographie
Société de production Medusa Distribuzione (Roma)
Société de production T.C. Productions (Paris)
Directeur de productionPaul Laffargue
Distributeur d'origine SNC - Société Nouvelle de Cinématographie
Directeur de la photographieMarcel Grignon
Ingénieur du sonRené Sarazin
Compositeur de la musique originaleRaymond Lefebvre
DécorateurSydney Bettex
MonteurJean-Michel Gautier
Photographe de plateauPatrick Camboulive
Photographe de plateauJean-Louis Castelli

générique artistique

Louis de Funès(le maréchal des logis-chef Cruchot)
Michel Galabru(l'adjudant Gerber)
Claude Gensac(Josepha)
Geneviève Grad(Nicole Cruchot)
Jean Lefebvre(Fougasse)
Guy Grosso(Berlicot)
Michel Modo(Merlot)
Christian Marin(Tricard)
Mario David(le bandit)
Maurizio Bonuglia(l'ami de Nicole)
Jean-Pierre Bertrand(Eddie)
Yves Vincent(l'examinateur)
Jean Ozenne(le préfet)
Nicole Garcia(la jeune fille verbalisée)
Dominique Davray(la professeure de danse)
Bernard Lavalette(le professeur de danse)
Nicole Vervil(Madame Gerber)
France Rumilly(la religieuse)
Robert Destain(le commandant)
André Tomasi(l'homme au tracteur)
Yves Barsacq(l'automobiliste)
Jacky Blanchot(le pilote de la vedette d'entraînement)
Dominique Zardi(le candidat à l'examen)
Claude Bertrand(Poussin bleu)
Donatella Turri
Karin Skarresco
Jack Romoli
Rudy Lenoir
Guy Verda
Henri Guégan
René Berthier

Bibliographie

Synopsis

Le maréchal-des-logis Cruchot - le sympathique gendarme de Saint-Tropez - participe à la campagne de surveillance de la route (nous sommes le 1er juillet) avec un tel zèle qu'il poursuit avec acharnement une Mercedes conduite à toute allure par une jolie femme, mais dangereuse conductrice, et qu'il enfreint lui-même gravement le code de la route. Arrêté, sans papier, il a bien du mal à prouver son identité de sous-officier de gendarmerie|#! Aussi lorsqu'il arrive enfin au bercail, s'apprête-t-il à savourer sa vengeance, en constatant que la belle Mercedes est là, et de plus, en stationnement interdit ! Sa conductrice est la belle Josépha, veuve du colonel de gendarmerie François, et venue à ce titre rendre une visite de courtoisie à l'adjudant Gerber. C'est après avoir violemment invectivé la contrevenante que Cruchot apprend son identité. II se confond alors en interminables excuses, baise la main de la colonelle et, ô miracle, une décharge d'électricité statique, véritable coup de foudre, convainc Josépha et Cruchot du miraculeux accord secret qui va les lier. Nicole, la fille de Cruchot, ne tarde pas à découvrir que son père est amoureux. La jeune fille le surprend à se raser deux fois par jour, à prendre des cours de danse au Byblos, ce qui vaudra au gendarme - car il n'oublie pas pour autant sa vocation - d'arrêter un dangereux escroc. Le veuf, Cruchot, et la veuve, Josépha, gagneront l'amitié et la confiance de Nicole, d'abord réticente et hostile à la présence d'une future belle-mère. Lea deux femmes vont bientôt devenir si amies qu'elles rivaliseront de soins attentifs pour obliger le gendarme accablé à poursuivre des études de recyclage afin de gagner de nouveaux galons. Mais, à la gendarmerie de Saint-Tropez, l'émulation est de rigueur, et l'adjudant Gerber, poussé lui aussi par une épouse ambitieuse, va postuler pour le grade supérieur. A la suite d'une erreur, Cruchot se croit promu adjudant-chef, mais il devra un peu plus tard rendre son grade à Gerber qui en profitera pour exercer avec vigueur une autorité pesante ! Mais finalement Cruchot, qui a imaginé une réglementation de la circulation sous-marine et surveille les pillards d'épaves, se voit félicité par le colonel inspecteur pour services exceptionnels rendus à la gendarmerie ! Ce sera la joie à la gendarmerie de Saint-Tropez et une joyeuse fête folklorique marquera le mariage de Cruchot et de Josépha, ainsi que celui de Nicole avec son jeune fiancé.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 20 mai 1968
Fin : 30 août 1968