Money, money (1968) José Varela

Pays de productionFrance
Sortie en France 1969
>> Rechercher "Money, money" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJosé Varela
ScénaristeJosé Varela
DialoguisteJosé Varela
Société de production SNC - Société Nouvelle de Cinématographie
Société de production Stephan Films (Paris)
Directeur de la photographieJean-Marc Ripert
Ingénieur du sonJean Baronnet
Compositeur de la musique originaleMichel Portal
MonteurFrançoise Collin

générique artistique

Jacques Charrier(Raoul)
Adriana Bogdan(Marlène)
Clotilde Joano(Lise)
Nella Bielski(Françoise)
Del Negro(Johnson)
René Biaggi
Valérie Lagrange

Bibliographie

Synopsis

Employé chez un architecte avec un salaire de 1 600 F par mois, Raoul Catar, de même que sa jeune femme, la blonde Marlène, aspire à la grande vie. Pour réaliser ses désirs de luxe, il achète A crédit une « Camaro », magnifique voilure italienne, où il se sent un tout autre homme qu'au volant de sa modeste « R 8 ».Pour se faire de l'argent frais et combler sa jeune épouse de jolies toilettes, il n'hésite pas à tirer des chèques sans provision, à avancer sur chèque de l'argent à un ami « combinard » comme lui, qui lui rend en billets de banque l'argent prêté pour l'achat d'un masque pré-colombien, revendu une heure plus tard avec un large bénéfice à un amateur américain. Engagé sur cette route de la facilité, Raoul et Marlène prennent l'avion à Orly - c'est toujours le carnet de chèquequi dispense ces folles joies. - pour les Baléares. Après quelques jours de retour à la vie saine d'une plage perdue, Raoul retourne à Paris avec Marlène. Mais son ami hippie, avec lequel il avait échafaudé des projets de vente de vêtements revêtus de dessins publicitaires - et que l'on s'arracherait. - est prostré dans une morne indifférence. Raoul apprend alors que la police est à ses trousses. Redoutant de retourner dans son modeste appartement, il loue une « suite » - celle de Salvador Dali, nous dit-on - dans un somptueux hôtel de la place Vendôme et retrouve le riche collectionneur d'art américain. Une folle nuit où le champagne va couler à flots précède une aube qui met fin tragiquement au destin du fol Raoul ! Poursuivi par un motard qui veut l'arrêter pour conduite en état d'ivresse et excès de vitesse, Raoul se tue au volant de sa « Camaro », qui prend feu en se jetant sur un pilier du Louvre.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 13 mai 1968
Fin : 03 juillet 1968