Voir Venise et crever (1963) André Versini

Pays de productionFrance ; Italie ; République fédérale d'Allemagne
Sortie en France 1964
>> Rechercher "Voir Venise et crever" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAndré Versini
Auteur de l'oeuvre originaleJames Hadley Chase
DialoguisteJacques Robert
Société de production Cocinor - Comptoir Cinématographique du Nord
Société de production Les Films Metzger et Woog
Société de production Les Films Marceau (Paris)
Société de production Adelphia Compagnia Cinematografica (Roma)
Société de production Filmes Cinematografica (Roma)
Société de production Eichberg-Film GmbH (Berlin)
Directeur de productionHugo Bénédek
Directeur de la photographieAndré Germain
Compositeur de la musique originaleAlain Goraguer

générique artistique

Sean Flynn(Michel Nemours)
Madeleine Robinson(Madame Trégard)
Pierre Mondy(Paul)
Jacques Dufilho(César)
Ettore Manni(Giuseppe)
Hannes Messemer(Carl Natzka)
Karin Baal(Maria Natzka)
Daniel Emilfork(Monsieur Coliso)
Jacques Monod(Colonel Vallin)
Margaret Hunt
Gaston Woignez
André Versini
Roberto Messina

Bibliographie

Synopsis

Michel Nemours, fils d'un Français maintenant décédé et d'une Américaine, vit dans une riche oisiveté. Il reçoit, un jour, la visite de Mme Trégard, épouse d'un ami de son père, dont le mari, agent du Service des Renseignements, a disparu à Venise. Comme par hasard, Michel se préparait justement à partir pour Venise où il possède un palais. Bien que le colonel, chef des Services, ait dit à Michel que Trégard n'étail qu'un traître, le jeune homme, n'écoutant que son coeur, part à sa recherche. La piste est difficile à suivre et semée de cadavres. Mais l'un de ces cadavres, bien gracieux de son vivant, lui a donné quelques précieux renseignements. Michel se fait assommer par des inconnus, relever par d'autres inconnus : Karel et Maria Natzka, qui seraient suspects à tous autres yeux moins purs, sans doute, que ceux de Michel. Miracle : après l'avoir attiré dans un traquenard auquel il a échappé, Maria se convertit et sert la cause de Michel. Grâce à elle, il apprend que Trégard était passé dans l'organisation adverse pour y soustraire des documents de première importance, qu'il a réussi et se trouve maintenant séquestré. Comme il se doit, Michel délivrera Trégard mourant, récupérera les documents et les enlèvera sous le nez de Natzka furieux qu'il livre à la police. Complément de bagages dans l'avion qui l'emmène vers Paris : la charmante Maria, bien sûr.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation