Coup dur chez les mous (1955) Jean Loubignac

Pays de productionFrance
Sortie en France 1956
>> Rechercher "Coup dur chez les mous" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Loubignac
ScénaristeJean Guitton
DialoguisteJean Guitton
Société de production Jason Films
Société de production Optimax Films
Directeur de productionEdgar Bacquet
Distributeur d'origine C.E.F. - Compagnie Européenne de Films (Paris)
Directeur de la photographieRené Colas
Ingénieur du sonJean Bertrand
Compositeur de la musique originaleGérard Calvi
DécorateurRobert Bouladoux
MonteurJacques Mavel

générique artistique

Henri Génès(Ernest)
Jeannette Batti(Gigi)
Raymond Souplex(Totor)
Jane Sourza(La tante)
Julien Carette(Le Suisse)
Edmond Ardisson(le brigadier)
Armand Bernard(l'oncle)
Jean Berton
Charles Bouillaud(le docteur)
Alain Bouvette(Jo)
Louisa Colpeyn(comtesse Olga Ivaroff)
Max Dejean(1er agent)
Renée Gardès(la bistrote)
René Hell
Nicole Jonesco(la boniche)
René Lacourt(un croque-mort)
Henri Mairet
Jacques Moulières(un gamin)
Marcel Pérès(2ème agent)
Guy Rapp(le notaire)
Nicole Regnault(la cousine)
Robert Rocca
Rogers(le gendarme)
Jean Tissier(l'inspecteur)

Bibliographie

Synopsis

Ernest n'est qu'un brave représentant de commerce, mais sa valise lui vaudra une grave aventure. Il l'échange en effet par mégarde avec celle de gangsters qui viennent de visiter une bijouterie. Les agents, qui croyaient les prendre sur le fait, ouvrent une valise pleine de brosses tandis qu'Ernest se fait repérer et emprisonner. Gigi, la femme de la bande, prend Ernest pour un dur. Elle organise son évasion en simulant une demande en mariage. Il s'enfuit par la fenêtre de la mairie et se trouve malgré lui à la tête du gang et époux de la comtesse Olga Ivaroff. Celle-ci existe vraiment. Sa villa tente les gangsters, mais chacun sait qu'elle est folle et veut se suicider. Les inspecteurs avertissent charitablement les bandits qu'en cas d'accident on les accuserait de meurtre. Ils font donc tout pour garder la comtesse en vie. Ernest se démène tant que la comtesse éprouve pour lui un tendre sentiment qui la réconcilie avec l'existence. Et comme ils sont déjà mariés aux yeux de la loi, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation