Aladin et la lampe merveilleuse, un conte des mille et une nuits (1969) Jean Image

Pays de productionFrance
Sortie en France 1970
Durée72 mn
DistributeurCarlotta Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Aladin et la lampe merveilleuse, un conte des mille et une nuits" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Image
ScénaristeJean Image
ScénaristeFrance Image
DialoguisteJean Image
Société de production Les Films Jean Image (Paris)
Directeur de la photographiePer Olaf Csongova
Compositeur de la musique originaleFred Freed

générique artistique

Gaston Guez(La voix d'Aladin)
Henri Virlojeux(La voix du magicien)
Claire Guibert(La voix de la mère)
René Hiéronimus(La voix du sultan)
Lucie Dolene(La voix de la princesse)
Alfred Pasquali(La voix du génie)

Bibliographie

Synopsis

Il était une fois en Afrique un magicien que son immense fortune n'amusait plus, et qui rêvait de posséder le pouvoir absolu grâce à la « lampe merveilleuse » détenue par de fabuleux génies. A l'aide de sa boule magique, le magicien apprend que la lampe se trouve en Asie et que seule une innocente main d'enfant peut s'en emparer. S'étant rendu aux confins de la Chine, le magicien fait connaissance d'Aladin, jeune garçon très pauvre, vivant en compagnie de sa mère, et celui-ci lui paraît pouvoir réaliser ses desseins. Le magicien se fait passer pour son oncle auprès d'Aladin, lui achète des habits et les voilà en route pour le palais de Shéhérazade. Le magicien remet à son « protégé » la bague qui permet d'ouvrir toutes les portes et, à partir de ce moment, Aladin doit agir seul. Il réussit à mettre la main sur le précieux objet, mais décide de le garder pour lui. Il s'offre alors toutes les richesses possibles et a même l'audace de demander la main de la fille du sultan, Badrouldou douz, dont il était secrètement amoureux. Le sultan accepte à condition qu'Aladin se rende au palais avec un somptueux cortège de quarante elephants blancs. Aussitôt dit, aussitôt fait. Mais le magicien, désireux de se venger, se déguise en mendiant et vole à Aladin la fameuse lampe. Puis il enlève la fille du sultan. Se mettant à la recherche de celle-ci, Aladin arrive à la retrouver, grâce à sa bague magique, à l'arracher des mains du magicien. Ce dernier est enfermé dans une boule, également magique, et Aladin peut épouser en paix sa bien aimée.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Videos

EditeurPathé Vidéo (Paris)
DistributeurPFC Vidéo (Paris)
Annee1993
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée70 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 14 avril 1969