Monsieur Suzuki (1959) Robert Vernay

Pays de productionFrance
Sortie en France 1960
>> Rechercher "Monsieur Suzuki" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRobert Vernay
Assistant réalisateurPierre Gautherin
Auteur de l'oeuvre originaleJean-Pierre Conty
DialoguisteRandall Lemoine
DialoguisteRoger Saltel
Société de production Elysée Films
Directeur de productionRobert Florat
Distributeur d'origine Elysée Films
Directeur de la photographieJacques Mercanton
CadreurGuy Suzuki
Ingénieur du sonNorbert Gernolle
Compositeur de la musique originale Louiguy
DécorateurClaude Bouxin
MaquilleurMichel Deruelle
MonteurHélène Basté
ScriptAnnie Dubouillon
RégisseurJacques Levron
Photographe de plateauHenri Caruel

générique artistique

Jean Thielment(Suzuki)
Claude Farrell(Françoise Girène)
Ivan Desny(Stankovitch)
Danielle Godet(Gina)
Jean Tissier(Ulrich)
France Asselin(la femme du virtuose)
Yves Barsacq(un policier)
Françoise Béguin
François Boyer
Yves Brainville
Pierre Brice(le réceptionniste)
Liliane Brousse
Célina Cély(Arnella)
Robert Chandeau
Jo Charrier
Henri Coutet
Jean Daguerre
Robert Dalban(le marinier)
Jacques Dalès
André Dalibert
Georges Demas
Pierre Dudan(commissaire Laurent)
Pierre Ferval
Gabrielle Fontan(la vieille)
Madeleine Ganne
Jean-Louis Le Goff
René Lefèvre-Bel
Jacqueline Marbaux
Jacques Marin
Max Montavon
Alain Quercy
Louis Saintève
Jean Sylvère
Maurice Teynac(Komonsky)
Don Ziegler(inspecteur Axelrod)

Bibliographie

Synopsis

On fait appel à un agent secret japonais, Suzuki, pour récupérer des documents volés en Arabie Séoudite et dont on sait qu'ils doivent être transmis à des agents d'une puissance étrangère à l'occasion d'une conférence internationale à Versailles. Il s'agit de découvrir qui est Klauss et comment vont lui parvenir les documents. Les soupçons se portent sur plusieurs voyageurs débarquant à Orly ; un particulier, un jeune ménage d'employés de l'Hôtel Trianon à Versailles et une femme du monde, Françoise Gurène. On annonce d'ailleurs l'arrivée d'un aventurier international, Stankovitch. Des micros sont installés dans les chambres, mais Stankovitch, vieille connaissance pour Suzuki, a vite fait de débrancher le sien. En fait, c'est Françoise Gurène qui transporte le document dans un double fond de sa brosse à habit et Klauss n'est autre que Stankovitch. Des poursuites spectaculaires, des erreurs provoquées vers de fausses pistes et la découverte dés raisons pour lesquelles Françoise est mêlée à cette affaire aboutiront à l'arrestation de toute une bande. Monsieur Suzuki retournera vivre sa paisible vie de famille au Japon.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation