Et qu'ça saute ! (1969) Guy Lefranc

Pays de productionFrance
Sortie en France 1970
>> Rechercher "Et qu'ça saute !" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGuy Lefranc
ScénaristeGuy Lionel
ScénaristeGuy Lefranc
Auteur de l'oeuvre originaleCharles Exbrayat
DialoguisteGuy Lionel
DialoguisteGuy Lefranc
Société de production Cinéphonic
Société de production Les Activités Cinégraphiques (Paris)
Société de production Les Films Fernand Rivers (Paris)
Directeur de productionRoger Debelmas
Distributeur d'origine Les Films Fernand Rivers (Paris)
Directeur de la photographieDidier Tarot
Auteur des chansons originalesHenri Salvador
DécorateurJacques d' Ovidio
MonteurMarie-Louise Barberot

générique artistique

Amarande(Pepita)
Henri Salvador(Luis Vasquez)
Jean Le Poulain(Don Pedro)
Patricia Karim(Tatiana)
Paul Préboist(Guadara)
Michel Galabru(Guttierez)
Roger Carel(Fedorovitch)
Roland Armontel(Carlos Enriquez)
Roger Van Hool(Pablito)
Jean-Pierre Darras(Jorge Blanco)
Robert Dalban(Martinez)
Pierre Mirat(vendeur d'ananas)
Roger Trapp(l'ancien tueur)
Claude Piéplu
Billy Kearns
André Badin
Michel Creton
Gabriel Jabbour
Jean Marconi
Max Montavon

Bibliographie

Synopsis

Un gisement d'uranium met en ébullition la petite république sud-américaine de Guatalpa. Entre deux révolutions, le gouvernement tente, sans succès, de décider qui, des Américains, des Russes ou des Cubains, exploitera la concession. Les délégués de ces nations s'espionnent et se trahissent mutuellement afin d'arriver à leur but. Toutes ces intrigues ne touchent guère Luis Vasquez, policier paisible, rêvant d'une vie sans histoires avec sa fiancée, la volage Pépita, présentement chargé de ramener à Don Pedro, son chef, deux caisses d'ananas. Vasquez ne se doute évidemment pas que ces ananas, apparemment innocents, contiennent des bombes qui vont aider Don Pedro à se débarrasser du Président du Guatalpa, complètement dominé par sa femme, Dona Isabelle. Les ennuis de Vasquez commencent lorsqu'il s'aperçoit que Pablito, le jeune homme qu'il a trouvé caché dans son camion et à qui il a fait passer la frontière, ne possède aucun papier. Craignant d'avoir des ennuis, Vasquez décide de lui en procurer. Il est surpris par Don Pedro, qui a l'idée d'utiliser ce naïf policier pour ses criminels desseins. Il ordonne donc à Vasquez de porter en pleine nuit un ananas au Président. Mais Vasquez interprète mal les ordres et c'est le ministre du Commerce, le propre allié de Don Pedro, qui saute ! Don Pedro, furieux, s'allie au ministre de l'Education Nationale et dresse un nouveau plan, que Vasquez démolit sans le vouloir. Pour avoir sauvé la vie du Président, Vasquez est nommé par Dona Isabelle préfet de police, ce qui met Don Pedro dans une exaspération totale. Les agents étrangers, qui ont toujours en vue la concession d'uranium, provoquent par leurs ruses une confusion, laquelle arrive à son comble lorsque les révolutionnaires, dont le chef n'est autre que Pablito, déposent le gouvernement. Le Président et Dona Isabelle s'exilent provisoirement ! Et, tandis que Don Pedro meurt, victime de ses ananas, le nouveau gouvernement, Pablito en tète, commence à se quereller pour savoir qui des Américains, des Russes ou des Cubains.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation