On peut le dire sans se fâcher (1977) Roger Coggio

Pays de productionFrance
Sortie en France 1978
>> Rechercher "On peut le dire sans se fâcher" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRoger Coggio
ScénaristeRoger Coggio
ScénaristeElisabeth Huppert
DialoguisteRoger Coggio
DialoguisteElisabeth Huppert
DialoguisteBernard G. Landry
Société de production Gerland Productions
Société de production Oliane Productions
Producteur déléguéRoger Coggio
Producteur déléguéMarie-Laure Reyre
Directeur de productionBertrand Marescot
Distributeur d'origine Filmologies
Directeur de la photographieÉtienne Becker
Ingénieur du sonGeorges Prat
Compositeur de la musique originaleMichel Legrand
DécorateurJacques Bufnoir
MonteurDenise de Casabianca

générique artistique

Elisabeth Huppert(Pauline)
Roger Coggio(Peppo)
Madeleine Robinson(La mère de Pauline)
Louisa Colpeyn(Mlle Desmarais)
José Silvani(La mamma)
Adriana Innocenti(Bianca)
Jean Berger(père de Pauline)
François Lalande(M. Macias)
Xavier Gélin(automobiliste)
Yvan Varco(M. Lamourette)

Bibliographie

Synopsis

Pauline, 28 ans, énarque en activité dans un ministère prestigieux, réalise qu'en tant que rouage administratif programmé pour un destin modèle, elle n'est que la projection d'elle-même. Après avoir organisé ses dernières volontés, commandé son cercueil et présidé avec soin à ses futures funérailles, elle décide très lucidement de se suicider. Après un dernier repas gastronomique, Pauline découvre Peppo affalé dans sa voiture. Comme elle est incapable de conduire, celui-ci la ramène chez elle et "monte boire un dernier verre". D'imbroglios en quiproquos, à contrecoeur et à contretemps, celui-ci va, l'espace d'un week-end, s'installer en porte-à-faux dans la vie réglée de Pauline et, sans en avoir aucunement conscience, empêcher in extremis ce suicide longuement prémédité et organisé. Ainsi, lorsque Pauline met Peppo à la porte, il revient et s'incruste. Le week-end fatidique s'écoule inexorablement tandis que Pauline a déjà envoyé ses propres faire-part de deuil. Et, avec l'aube du lundi matin, surgit l'usufruit des suicides avortés: les doléances fourbes des amis de la famille réunis au cimetière et surtout l'arrivée des employés des pompes funèbres en pleine réunion de copropriétaires auxquels viennent se mêler des plombiers venus réparer une fuite de tuyauterie, ainsi que les membres peu discrets de la famille de Peppo. Ce suicide d'opérette finit comme un conte de fées.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 01 août 1977
Fin : 23 septembre 1977