L'Honorable Stanislas, agent secret (1963) Jean-Charles Dudrumet

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1963
>> Rechercher "L'Honorable Stanislas, agent secret" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Charles Dudrumet
ScénaristeMichel Cousin
ScénaristeJean-Charles Dudrumet
DialoguisteMichel Cousin
Société de production Les Films de La Licorne (Paris)
Société de production Italgamma (Roma)
Directeur de productionJean Pieuchot
Distributeur d'origine Prodis
Directeur de la photographiePierre Guéguen
Ingénieur du sonJulien Coutellier
Compositeur de la musique originaleGeorges Delerue
DécorateurOlivier Girard
MonteurCharles Bretoneiche

générique artistique

Jean Marais(Stanislas)
Geneviève Page(Ursula Keller)
Noël Roquevert(Commissaire Mouton)
Gaïa Germani(Andrea)
Maurice Teynac(Thirios)
Mathilde Casadesus(la diva)
Marcelle Arnold(la secrétaire de Stanislas)
Germaine Dermoz(la mère de Stanislas)
Hélène Dieudonné(la grand-mère)
Jean Galland(Derblay)
Christian Marin(le secrétaire de Mouton)
Jean-Loup Reynold(un homme de main)
Louis Arbessier
Georges Bever
Raoul Billerey
Jean-Henri Chambois
Yvonne Clech
Jacques-Henri Duval
Paul Faivre
Fred Fisher
André Gille
Marcel Loche
Christian Lude
Marcel Mérovée
Pierre-Jacques Moncorbier
Max Montavon
Paulette Noizeux
Robert Rollis
Michel Seldow
Robert Seller
Made Siamé
Sylvain
Pierre Tornade
Jean-Pierre Vaguer

Bibliographie

Synopsis

M. Stanislas, directeur d'une agence de publicité, rencontre une jeune personne assez embarrassante, avec qui, grâce aux tribulations d'un « Cézanne », il se retrouvera plusieurs fois, involontairement. Un soir où ils ont dîné ensemble, Stanislas s'aperçoit qu'il a échangé son manteau contre celui d'un certain Martin, sujet britannique. Il arrive à joindre Martin le lendemain matin, mais celui-ci meurt subitement. L'enquête conclut à un empoisonnement et Stanislas est suspecté, puis relâché grâce à l'intervention d'un colonel du Service des Renseignements qui révèle que Martin était en réalité un espion et lui « propose » sous menace de travailler pour lui. Enlevé par les espions adverses et conduit à leur repaire, Stanislas feint (sur ordre) de collaborer avec eux. Mais un enchaînement de circonstances les met en défiance. Il parvient cependant à s'évader et fait arrêter le chef, tandis que des comparses piègent sa voiture. Las ! Stanislas a prêté ladite voiture à l'encombrante jeune personne (qu'il commence d'ailleurs à trouver moins encombrante) et il faut à tout prix la sauver. Occasion d'une belle poursuite au terme de laquelle l'agent secret malgré lui « casse du bois » et sa jambe avec. Mais « elle » le soignera et ils auront beaucoup de petits agents secrets.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation