L'Homme qui valait des milliards (1967) Michel Boisrond

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1967
>> Rechercher "L'Homme qui valait des milliards" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMichel Boisrond
Auteur de l'oeuvre originaleJean Stuart
DialoguisteMichel Lebrun
Société de production France Cinéma Productions (Paris)
Société de production S.N.E.G. - Société Nouvelle des Établissements Gaumont
Société de production C.M.V. Produzione Cinematografica (Roma)
Directeur de productionJulien Rivière
Directeur de la photographieMarcel Grignon
Directeur de la photographieRaymond Lemoigne
Ingénieur du sonJulien Coutellier
Compositeur de la musique originaleGeorges Garvarentz
DécorateurHenri Sonois
MonteurClaudine Bouché
Photographe de plateauRoger Corbeau

générique artistique

Frederick Stafford(Sarton)
Anny Duperey(Barbara)
Raymond Pellegrin(Novak)
Peter Van Eyck(Muller)
Bernadette Robert(Juliette)
André Badin
Christian Barbier(Carl)
Henri Czarniak(Mario)
Jacques Dynam(Loulou)
Jean Franval(Larrieux)
Jess Hahn(Henry)
Henri Lambert(gardien de prison)
Sylvain Lévignac(Georges)
Sarah Stéphane(Monique)

Bibliographie

Synopsis

Deux détenus s'évadent de la prison de Melun, Jean Sarton, repris de justice et Novak, condamné politique. Ils sont enlevés par deux anciens complices de Novak qui exigent que celui-ci leur dévoile la cachette des milliards de faux dollars fabriqués par les Allemands pendant la guerre. Novak, alors pilote, s'était enfui avec cet argent dont il devait effectuer la livraison. Il réussit à s'échapper et à se rendre chez Sarton, mais on découvre peu après que Jean Sarton n'est autre qu'un agent du Trésor américain chargé de découvrir et de détruire les faux dollars. C'est au Maroc que sont cachés les billets. Après avoir éliminé, au cours d'une lutte à mort, un témoin gênant qui avait compris qui il était, Sarton prend contact avec la fille de Novak, Barbara, qui possède le seul document - un plan détaillé - permettant de retrouver le trésor. Entre temps, Novak a été kidnappé par Carl et Muller, les deux hommes qui l'avaient guetté à sa sortie de prison, et est emmené par eux au Maroc où Sarton et Barbara se rendent également. Novak parvient à échapper à ses geôliers mais, ayant été repérés dès leur arrivée, Sarton et Barbara sont pris en chasse par deux voitures. Une poursuite s'engage sur une étroite route de montagne, Sarton réussit à semer ses adversaires mais, un peu plus tard, la jeune fille tombe entre les mains de Carl et de Muller qui se servent d'elle pour faire parler Novak. Celui-ci est obligé de révéler son secret : les billets se trouvent dans les caves et les souterrains de sa villa en mines, Ayant appris ce qu'il désirait, Carl est sur le point de tuer Novak et sa fille quand survient Sarton qui, au cours d'une longue bagarre, réduit Carl à l'impuissance. Lors du combat, une grenade a mis le feu aux billets. Sarton a ainsi rempli sa mission. Novak sera laissé en liberté et Barbara s'en va au bras de son sauveur.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 16 janvier 1967
Fin : 05 avril 1967