Le Temps de mourir (1969) André Farwagi

Pays de productionFrance
Sortie en France08 juillet 1970
Procédé image35 mm - Couleur
Durée81 mn
>> Rechercher "Le Temps de mourir" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAndré Farwagi
Assistant réalisateurPatrick Bureau
Assistant réalisateurPhilippe Leriche
ScénaristeAndré Morineau
ScénaristeAndré Farwagi
DialoguisteAndré Morineau
DialoguisteAndré Farwagi
Société de production Les Films de La Licorne (Paris)
Société de production Filmsky
ProducteurAlbert Koski
ProducteurMichel Cousin
Producteur déléguéMichel Cousin
Directeur de productionHubert Mérial
Distributeur d'origine Prodis
Directeur de la photographieWilly Kurant
CadreurClaude Garric
Ingénieur du sonSéverin Frankiel
MixeurAndré Hervée
Compositeur de la musique originaleKarel Trow
DécorateurJean-Claude Gallouin
CostumierJean Bouquin
MaquilleurJackie Reynal
CoiffeurJean-Marc Maniatis
MonteurClaudine Merlin
ScriptJanine Martin
RégisseurMichel Pasquet
Coordinateur des effets visuelsDouglas Glenn
Coordinateur des effets visuelsAlain Tugault
Photographe de plateauHenri Thibault

générique artistique

Anna Karina(la jeune femme)
Bruno Cremer(Max Topler)
Jean Rochefort(Hervé Breton)
Billy Kearns(Helmut)
Daniel Moosmann(Marco)
Michel Beaune(Castagnac)
Jacques Debary(le médecin)
Lara Koski(l'infirmière)
Catherine Rich(Isabelle Breton)
Gaëtan Noël(l'informaticien)
Georges Ser(Martin)
Yanti Somer(l'hôtesse pâle)

Bibliographie

Synopsis

Max Topfer, un homme d'affaires à la réussite presque mythique et qui vit en solitaire, entouré de gardes du corps, reçoit un jour un film, échappé des mains d'une cavalière blessée dans une chute de cheval. Le film montre l'assassinat de Max Topfer par un tireur inconnu. Max essaie d'abord de se renseigner auprès de la jeune blessée. Mais elle est amnésique, ignore jusqu'à son propre nom. On s'aperçoit peu à peu qu'elle a seulement la « mémoire du futur ». Des recherches menées à l'aide de fichiers et d'ordinateurs révèlent que le tireur inconnu est le P.D.G. d'une puissante société de tourisme. Max le fait kidnapper et le séquestre dans sa villa. Le P.D.G., ne comprenant rien à ce qui lui arrive, prend Max pour un fou. Max lui montre le film. Le P.D.G. arrive à le convaincre que s'il détruit le film, il supprime, par là même, la menace de mort qui pèse sur lui. La pellicule brûlée, le P.D.G. est relâché. Et pourtant, Max ne cesse de se tourmenter. D'autant plus que la jeune fille lui dit que cette nuit est la nuit du meurtre. Et en effet, le P.D.G. revient. C'était, en fait, une innocente visite qu'il voulait rendre à Max pour présenter à sa femme les lieux de sa détention. Max a tiré sur la femme du P.D.G., croyant l'atteindre lui. Elle est blessée à mort. Un garde du corps emmène le P.D.G. dans sa voiture pour qu'il ne puisse se venger de Max. Mais un accident survient. Le P.D.G. en sort vivant, s'élance vers la villa de Max, y ramasse un pistolet abandonné sur le sol, et exécute, comme le film l'avait prévu, Max Topfer.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation