Le Jardinier (1980) Jean-Pierre Sentier

Pays de productionFrance
Sortie en France 1981
>> Rechercher "Le Jardinier" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Pierre Sentier
ScénaristeJean-Pierre Sentier
DialoguisteDaniel Laloux
DialoguisteJean-Pierre Sentier
Société de production Link Productions
Société de production Production Feravec
Producteur déléguéAndré de Blanzy
Directeur de productionAndré de Blanzy
Distributeur d'origine PlanFilm
Directeur de la photographieJean-Noël Ferragut
Ingénieur du sonAntoine Bonfanti
Compositeur de la musique originalePierre Alrand
Compositeur de la musique originaleDaniel Laloux
DécorateurSimon Duhamel
DécorateurFrançois Kirby
DécorateurGilles Laboulandine
DécorateurJean-Pierre Sentier
MaquettisteJackson Stricanne
MonteurJoëlle Barjolin
Coordinateur des effets spéciauxRichard Malbequi
Coordinateur des effets spéciauxRichard Takvorian

générique artistique

Maurice Bénichou(Le contremaître-jardinier)
Jean Bolo(Le directeur)
Pierre Bolo(Le frère du directeur)
Michelle Marquais(Madame)
Claude Faraldo(L'ouvrier-gagnant)
Armand Babel(le patriarche fatigué)
Jacques Bondoux
Dominique Bony
Thierry Carpentier
Rémy Carpentier
Angelica Chemla
Alain Claessens
Stéphane Dausse
Christian Dente
François Dyrek(un voleur d'eau pris au hasard)
Mireille Franchino
Alain Frérot(l'éternelle victime)
Pâcome Lagneau
Daniel Laloux(père de l'enfant)
Bruno Luckes
Jean-Roger Milo
Geneviève Mnich(mère de l'enfant)
Georges Trillat(le Rigoleur)

Bibliographie

Synopsis

La vie d'usine normale. L'embauche, les 8 heures, la paye et le travail abrutissant. Sauf que... le salaire est payé en monnaie de singe et constitué d'étiquettes découpées, prétexte à une sorte de puzzle que chacun doit reconstituer pour prétendre à une promotion interne. Pendant qu'en échange de cette paye, les ouvriers reçoivent de l'eau, qui semble en ce pays cruellement manquer, Freddo réussit à obtenir, après quelques trocs, une étiquette entière. Il est alors convoqué par les deux patrons et devient à la fois contremaître et pourvoyeur. En conséquence, le jardinier qui se chargeait auparavant de cette dernière besogne se trouve mis sur la touche. Mais il a d'autres chats à fouetter! Il est, en effet, amoureux, de Madame, la femme mystérieuse des deux patrons, qu'il aperçoit de l'autre côté de l'usine. Pour elle, il constitue des parterres qu'il lui convoie sur des chariots. Cependant elle reste insensible à sa flamme jusqu'au jour où, à l'issue d'une soirée au cours de laquelle elle l'humilie quelque peu, Madame lui laisse envisager des jours meilleurs. Il ne se sent plus de joie et, le lendemain, jour de semaine pourtant, ils renvoient les ouvriers chez eux. Puis il lui constitue un gigantesque message d'amour floral, ce qui ne lasse pas d'irriter les deux patrons qui le chassent sans que sa promise n'interviennent. Amer et dépité, il casse tout, sabote l'usine et son oeuvre pendant que les ouvriers laissés à eux-mêmes en profitent pour voler l'eau. Sentant que l'usine va à-vau-l'eau, les deux patrons s'enfuient en compagnie de Madame. Le jardinier, dès lors, se décide à les noyer dans une cave avant de mettre la clef sous la porte!...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)14305
Nombre de salles de sortie (Paris)3
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)8
Nombre d'entrée première semaine (Paris)3348

Palmares