Le Mouton noir (1979) Jean-Pierre Moscardo

Pays de productionFrance
Sortie en France 1979
>> Rechercher "Le Mouton noir" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Pierre Moscardo
Assistant réalisateurBrice Auboyneau
Assistant réalisateurChristophe Marillier
ScénaristeJean-Pierre Moscardo
DialoguisteJean-Pierre Moscardo
DialoguisteJean-Claude Héberlé
Société de production Sofracima (Paris)
Société de production GIP - Golden International Production
Société de production Les Films François Vicente
Producteur déléguéGisèle Rébillon
Producteur déléguéCatherine Winter
Directeur de productionGuy Azzi
Distributeur d'origine Parafrance
Directeur de la photographiePierre Dupouey
Ingénieur du sonRaymond Adam
Compositeur de la musique originaleGeorges Delerue
DécorateurRené Loubet
MonteurMartine Barraqué

générique artistique

Jacques Dutronc(Vincent Messonier)
Hélène Rolles(Alice, la fille de Vincent)
Tanya Lopert(Martha)
Arthur Wilkins(George)
Jean Desailly(Monsieur de Brugères)
Marie Daëms(Madame de Brugères)
Raymond Bussières(le conducteur de la 2 CV)
Brigitte Fossey(la femme de Vincent)
Pierre Benedetti
Francine Bouffard
Brigitte Chamarande
Marie-Catherine Conti
Alain Flick
Bertrand de Hautefort
Jean-Loup Horwitz
Raymond Loyer
José Luccioni
Jean Luisi
Henri Marteau
Jean-Claude Martin
Jean-Michel Molé
Georges Montal
Louis Navarre
Claude Petit
Michel Pilorgé
Katia Romanoff
Michel Ruhl
Jean Cherlian
Annie Savarin
Jean-Claude Tiercelet

Bibliographie

Synopsis

Après avoir été un avocat de grande classe, Vincent est tombé dans "la cloche" pour n'avoir pu sauver la tête de l'un de ses clients. Il dort ici ou là, traînant son ennui dans les rues. Seule peut le tirer de sa torpeur Alice, sa fille, dont il n'a pas eu la charge après le divorce qui a suivi son échec professionnel. Le beau-père de Vincent, de Brugères, qui élève sa petite-fille, est un odieux banquier qui réalise des opérations financières pas toujours licites. De plus, il est très réticent pour admettre les visites fréquentes de Vincent auprès de sa fille. Dès lors, aidé par George et Martha, un couple américain qui tient un restaurant décontracté aux Halles, Vincent ourdit une machination qui lui permettra, lui qui n'est rien et ne possède plus rien, d'obtenir un moyen d'échange pour récupérer sa fille, Alice. Puisque Vincent a permis à George et à Martha d'échapper à une expulsion, ceux-ci vont lui rendre la pareille: utilisant des connaissances en informatique acquises au Vietnam, George, après être entré dans la banque de de Brugères avec Vincent, découvre les opérations frauduleuses du banquier. Vincent a enfin le moyen de pression qu'il recherchait; après avoir monnayé les bandes qu'il a subtilisées, il retrouve Alice. Un peu plus tard, celle-ci tombe de l'arbre où elle avait pris l'habitude de se réfugier dans son malheur. A l'hôpital, Vincent revoit les de Brugères avec lesquels il se montre véhément. Après la guérison d'Alice, Vincent, descendant les marches du palais de justice, aperçoit sa fille qui vient tendrement le chercher déguisée en clown.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation