Haine (1979) Dominique Goult

Pays de productionFrance
Sortie en France 1980
>> Rechercher "Haine" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurDominique Goult
ScénaristeDominique Goult
Société de production Radios-Cinés
Société de production S. Productions
Producteur déléguéJean-Paul Thirriot
Producteur exécutifJean-Claude Patrice
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieRoland Dantigny
Compositeur de la musique originaleAlain Jomy
MonteurJean-Claude Bonfanti

générique artistique

Klaus Kinski(Le motard)
Maria Schneider(Madeleine)
Patrice Melennec
Evelyne Bouix
Katia Tchenko
Paulette Frantz
Gérard Boucaron
Georges Werler
Jean-Simon Prévost
Bernard Cazassus
Jean-Pierre Laurent
Bernard Hautot
Anne de Broca

Bibliographie

Synopsis

Il y a eu un accident mortel sur la route: une petite fille qui gît, inanimée. C'est un motard qui l'a écrasée, un motard noir. Et, justement, en voilà un autre qui surgit. Il est blond, de blanc vêtu, mais pour le village en deuil, un motard en vaut un autre, et ce blond quadragénaire que personne ne connaît, c'est l'Etranger, le Responsable, le Meurtrier, peut-être... Le motard a passé la nuit à l'auberge, avec cette servante à qui il a dit qu'elle était jolie... Il va pour repartir, mais non! Le destin en décide autrement: il manque d'être tué par un routier. Revoilà notre motard dans le village, précisément dans le café où se sont réunis, après l'enterrement, les parents de la fillette morte la veille. Et, dans le café, apparaît une femme, celle que l'on regarde d'un mauvais oeil parce qu'elle n'est pas d'ici, parce qu'elle s'est installée dans une ferme voisine et parce qu'elle vit comme elle veut, avec qui elle veut. Le motard prend la défense de la femme, alors qu'elle était menacée par le routier. Et il se retrouve blessé à la tête. Elle le soigne, la jeune femme, mais le lendemain matin, alors que le motard quitte la ferme, la haine autour de lui s'est refermée: il ne peut plus quitter le village. On le cherche, on le traque, on veut sa peau. A plusieurs reprises, le motard tente de fuir, mais c'est en vain; le soir, encerclé, il est roué de coups par une population en délire, puis électrocuté. Tandis que son corps repose dans une église, on découvre le visage du motard noir qui, sans le vouloir, avait provoqué la mort de la fillette: une femme.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)41482
Nombre de salles de sortie (Paris)9
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)5
Nombre d'entrée première semaine (Paris)15971